Une entreprise italienne se tourne vers les déchets pour réduire sa dépendance au gaz russe

© Photo Pixabay / GORBACHEVSERGEYFOTOGaz (Image d'illustration)
Gaz (Image d'illustration) - Sputnik Afrique, 1920, 08.08.2022
S'abonnerTelegram
Selon le PDG de l’entreprise Maire Tecnimont SpA, le gaz produit des déchets pourrait couvrir 10% des besoins du pays.
La société italienne Maire Tecnimont SpA travaille sur une solution unique pour aider à réduire la dépendance au gaz naturel russe: le recyclage des ordures. La technologie avancée par l’entreprise prévoit d’extraire le carbone et l'hydrogène des déchets afin de fabriquer des produits chimiques et des carburants respectueux de l'environnement.
Selon le PDG Alessandro Bernini, quelque 16 millions de tonnes de déchets non recyclables sont éliminées chaque année dans les décharges du pays, alors que l’entreprise possède "10 usines capables de traiter 600.000 tonnes par an".
"Ces usines pourraient produire en cinq ans 10% du gaz nécessaire au chauffage domestique et à l'approvisionnement en électricité de l'Italie", a déclaré M.Bernini dans une interview à Bloomberg.
Après le début de l'opération spéciale russe en Ukraine, le gouvernement italien s’est fixé pour but de limiter sa dépendance du gaz russe. À l'initiative du Premier ministre Mario Draghi, les livraisons ont été augmentées d'Algérie, d'Angola, d'Azerbaïdjan, de RDC. L'Italie dépend désormais de la Russie pour environ 25% de ses importations de gaz, contre 40% avant le conflit, et cherche à se libérer du gaz russe d'ici l'hiver 2024-25.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала