Tchad: un accord signé pour un dialogue national

CC BY-SA 4.0 / Superyouss / Place de la Nation à N'Djaména, République du Tchad
Place de la Nation à N'Djaména, République du Tchad - Sputnik Afrique, 1920, 08.08.2022
S'abonnerTelegram
Le gouvernement de transition et une trentaine de mouvements politico-militaires ont signé ce 8 août l'accord de paix de Doha, après cinq mois de pourparlers sous la médiation du Qatar.
Le chef du gouvernement de transition au Tchad, Mahamat Idriss Déby Itno, a signé le 8 août au Qatar un accord avec une trentaine de mouvements politico-militaires destiné à lancer un dialogue national le 20 août à N'Djamena, rapporte Alwihda Info. Cela fait cinq mois que différents acteurs tchadiens négocient sous l'égide de Doha.
Le ministre des Affaires étrangères du Qatar, Mohammed ben Abderrahmane al-Thani, a déclaré que l'accord vise à instaurer "une paix qui remplacera les troubles et les conflits que le pays a connus depuis de trop longues années".
Malgré les espoirs des médiateurs à Doha, le Front pour l'alternance et la concorde au Tchad (FACT) a informé le 7 août avoir rejeté l'accord.
"Ce rejet est concomitant à la non prise en compte de nos revendications qui sont entre autres la parité des délégués au DNIS, la mise en place d’un nouveau CODNI, la libération des prisonniers à compter de la signature de l’accord, la modification de la charte", a indiqué le porte-parole du mouvement, Issa Ahmat.
Le FACT affirme toutefois qu’il reste "disponible au dialogue partout et toujours".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала