- Sputnik Afrique, 1920
Donbass. Opération russe
La Russie a lancé le 24 février 2022 une opération militaire en Ukraine pour protéger les habitants du Donbass subissant le blocage et les attaques de Kiev depuis 2014.

Défense russe: Kiev a commis un nouvel acte de terrorisme nucléaire

© Sputnik / Accéder à la base multimédiaLa centrale nucléaire de Zaporojié (archive photo)
La centrale nucléaire de Zaporojié (archive photo) - Sputnik Afrique, 1920, 08.08.2022
S'abonnerTelegram
La Défense russe a dénoncé un nouvel acte de terrorisme nucléaire de Kiev suite à des tirs contre la centrale nucléaire de Zaporojié, la plus grande d’Europe, lesquels pourraient provoquer une catastrophe humanitaire dans plusieurs régions de l’Ukraine.
Les forces ukrainiennes ont de nouveau pris pour cible la centrale nucléaire de Zaporojié, endommageant une ligne de haute tension et obligeant le personnel à réduire la puissance de deux réacteurs, a annoncé ce lundi 8 août le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov, qualifiant cette attaque d’acte de terrorisme nucléaire.
"Le 7 août, le régime de Zelensky a commis un nouvel acte de terrorisme nucléaire contre l’infrastructure énergétique de la centrale nucléaire de Zaporojié pour provoquer une catastrophe humanitaire dans les régions de Kherson et de Zaporojié", a indiqué M.Konachenkov devant les journalistes.
La 44e brigade d’artillerie a ouvert le feu contre la centrale de Zaporojié le 7 août, vers 12h40 heure locale, depuis la ville de Marganets située sur la rive opposée du réservoir de Kakhovka, un lac artificiel formé sur le cours du Dniepr, a-t-il expliqué.
Les autorités de la ville voisine d’Energodar précisent pour leur part que les forces ukrainiennes ont attaqué la centrale aux lance-roquettes multiples Ouragan. Des débris et un moteur de roquette sont tombés à quelque 400 mètres d’un réacteur en activité.
"Les tirs ont endommagé la ligne de haute tension Kakhovskaïa qui alimente les régions de Zaporojié et de Kherson. Une surtension s'est produite à la centrale, ce qui a créé de la fumée au niveau de son appareillage de commutation. Le système de sécurité automatique a alors coupé l’alimentation", a ajouté M.Konachenkov.
Les pompiers ont réussi à stopper la propagation de la fumée. Les employés de la centrale nucléaire ont réduit la puissance des réacteurs 5 et 6 à 500 MW pour éviter une panne.

Moscou prêt à aider l’AIEA à inspecter la centrale

Suite à cette nouvelle attaque, le représentant permanent de la Russie auprès des organisations internationales à Vienne, Mikhaïl Oulianov, a rappelé que Moscou avait proposé le 4 août à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) de l’aider à organiser une visite de ses inspecteurs à la centrale de Zaporojié.
La Russie est aussi intéressée par le fait que l’AIEA soit au courant de la situation autour de la centrale nucléaire de Zaporojié compte tenu des actions criminelles de Kiev, a ajouté M.Oulianov.
Le directeur général de l'AIEA, Rafael Mariano Grossi, s'est dit préoccupé par le bombardement de la centrale.

Attaques ukrainiennes contre la centrale de Zaporojié

Depuis le début de l'opération spéciale russe en Ukraine, les forces de Kiev ont tenté à plusieurs reprises d'attaquer cette centrale située sur la rive gauche du Dniepr. Les tirs la visant sont devenus plus fréquents depuis le 5 août, lorsqu’ils ont endommagé des locaux techniques et plusieurs conduites.
La centrale nucléaire de Zaporojié est la plus grande en Europe. D’une capacité totale d’environ 6.000 MW, ses six réacteurs VVER-1000 produisent 40 milliards de kWh, soit 20% de la production nationale.
Depuis mars, ce site, qui est toujours géré par un opérateur ukrainien, est protégé par les forces russes en vue d’éviter des fuites de matières radioactives. La centrale fonctionne actuellement à 70% de sa pleine capacité, car il y a un excès d'électricité sur le territoire de la région de Zaporojié contrôlé par la Russie.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала