Quatre nouveaux cargos de produits agricoles ont quitté les ports d’Ukraine

© Sputnik . Viatcheslav BobkovPort d'Odessa
Port d'Odessa - Sputnik Afrique, 1920, 07.08.2022
S'abonnerTelegram
Un autre convoi de bateaux chargés de plus de 160.000 tonnes de produits agricoles a quitté ce 7 août deux ports ukrainiens pour rejoindre la côte turque, avant que chacun ne prenne le chemin de sa destination finale.
Ce dimanche 7 août, quatre autres navires avec des produits agricoles à leur bord ont quitté des ports ukrainiens et se dirigent vers Istanbul, a annoncé le ministère turc de la Défense nationale sur Twitter.
Un bateau est parti du port d’Odessa, trois autres ont démarré du port de Tchernomorsk.
Plus précisément, le premier cargo, Mustafa Necati, transporte 6.000 tonnes d’huile de tournesol à destination de l’Italie. Le deuxième bateau, Star Helena, est chargé de 45.000 tonnes de semis de tournesol et va en direction de la Chine.
Le navire Glory avec 66.000 tonnes de maïs à son bord doit rejoindre Istanbul.
Et le cargo Riva Wind transporte 44.000 tonnes de maïs et va vers Iskenderun.
À leur arrivée en Turquie, les bateaux seront soumis à une inspection qui sera réalisée par le Centre de coordination conjointe, indique le ministère.

Les exportations en cours

Le 1er août, les exportations de produits agricoles ont été lancées avec l’envoi du premier navire, Razoni, avec 26.000 tonnes de maïs à son bord, du port d’Odessa à destination du Liban.
Trois autres cargos ont quitté les ports d’Ukraine le 5 août: le Navistar, chargé de 33.000 tonnes de maïs, qui doit se rendre en Irlande, le Polarnet avec 12.000 tonnes de maïs, parti pour Karasu, et le Rojen qui transporte 13.000 tonnes de maïs vers l’Angleterre.

Accords "décisifs"

Ces expéditions s’effectuent depuis la signature le 22 juillet par Kiev et Moscou de deux accords séparés avec la Turquie et l’Onu sur l’exportation des céréales ukrainiennes.
Le premier document est un mémorandum impliquant les Nations unies dans la levée des restrictions sur les produits agricoles et les engrais russes.
Le second document précise les modalités d’exportation des céréales via la mer Noire à partir de trois ports ukrainiens.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала