L'Afrique du Sud rapporte le premier décès lié au vaccin J&J contre le Covid

© AFP 2022 KAMIL KRZACZYNSKILe vaccin Janssen Covid-19 produit par Johnson & Johnson
Le vaccin Janssen Covid-19 produit par Johnson & Johnson - Sputnik Afrique, 1920, 04.08.2022
S'abonnerTelegram
Le régulateur sud-africain de la santé a pour la première fois signalé un lien de causalité entre le décès d’une personne et le vaccin anti-Covid de J&J. Le patient a présenté un trouble neurologique rare peu de temps après avoir reçu le vaccin.
Un Sud-Africain est décédé des suites du syndrome de Guillain-Barré après avoir été vacciné contre le Covid-19 avec la préparation Janssen de Johnson&Johnson, a annoncé l’Autorité sud-africaine de réglementation des produits de santé (SAHPRA).
Dans un communiqué, la SAHPRA indique que le cas mortel a été "classé comme un événement lié au vaccin".
Le syndrome de Guillain-Barré est une maladie rare dans laquelle le système immunitaire du patient attaque une partie du système nerveux périphérique. Il peut atteindre les nerfs qui commandent les mouvements musculaires, ainsi que ceux qui transmettent les sensations douloureuses, thermiques et tactiles, entraînant ainsi une faiblesse musculaire et la perte de sensation dans les jambes et/ou les bras.
Selon le ministre sud-africain de la Santé, Joe Phaahla, à la mi-juillet, un peu plus de 6.200 "événements indésirables" avaient été signalés à la SAHPRA sur les plus de 37 millions de doses de vaccin anti-Covid administrées dans le pays, soit l’équivalent de 0,017%.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала