L'Égypte pourrait être sur le point de trouver l'un des 4 temples du Soleil perdus - photos

© Photo Pixabay/jamesdemersArchéologie (image d'illustration)
Archéologie (image d'illustration) - Sputnik Afrique, 1920, 03.08.2022
S'abonnerTelegram
La découverte en Égypte de vestiges remontant à 4.500 ans pourrait marquer une trouvaille cruciale. Il se peut qu'ils appartiennent à l'un des quatre temples du Soleil perdus de la cinquième dynastie de l’Égypte ancienne, connus uniquement par des sources historiques.
Des archéologues italiens et polonais ont découvert en Égypte, au sud du Caire, dans la zone du site archéologique d'Abousir, un temple vieux de 4.500 ans. Il s'agit des vestiges d'un bâtiment considéré comme l'un des quatre "temples du Soleil" perdus, dédiés au culte du dieu Rê, a annoncé samedi le ministère égyptien des Antiquités et du Tourisme.
Ce lieu de culte remontait à l'époque de la cinquième dynastie de l’Égypte ancienne (2465 à 2323 avant JC), selon des études préliminaires. Les vestiges d'un bâtiment en briques brutes ont été découverts sous le temple du roi Niouserrê. Celui-ci avait été partiellement démoli par Niouserrê, afin de construire son temple.

Décrit dans des sources

De nombreux récipients en poterie ont été découverts sur le site, lesquels pourraient avoir été utilisés lors de rituels. Selon le ministère du Tourisme, les vestiges sont accessibles par une entrée construite en roche calcaire menant à une zone et un sol pavé de briques, contenant d'énormes blocs de quartz, sous le sol du temple de Niouserrê.
Les découvertes comprennent aussi des sceaux gravés avec les noms des rois qui ont régné avant Niouserrê, ainsi que les bases de deux colonnes et un seuil en calcaire.
Cette découverte laisse supposer que ces vestiges pourraient appartenir à l’un des quatre temples du Soleil de la cinquième dynastie, connus uniquement par des sources historiques mais qui n’ont jamais encore été retrouvés, selon les responsables. Ces sources suggèrent que six temples solaires ont été construits au total, mais seuls deux ont déjà été découverts.

Des secrets à dévoiler

Les archéologues du 19e siècle, leurs prédécesseurs, n'ont fouillé qu'une très petite partie de ce bâtiment en briques brutes sous le temple de pierre de Nyuserra et ont conclu qu'il s'agissait d'une phase de construction précédente du même temple, a déclaré à CNN Massimiliano Nuzzolo, le chef de la mission. Maintenant, les nouvelles découvertes démontrent qu'il s'agissait d'un bâtiment complètement différent, érigé avant Niouserra, selon lui.
La mission achèvera bientôt ses travaux pour tenter de dévoiler davantage de secrets sur le bâtiment, selon le communiqué du ministère.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала