L’Italie sous le choc après la mort d’un Nigérian battu à mort dans l’indifférence générale

Drapeau italien - Sputnik Afrique, 1920, 02.08.2022
S'abonnerTelegram
Un vendeur nigérian de 39 ans est décédé ce vendredi en Italie après avoir été roué de coups, une scène horrifiante filmée et observée par des témoins indifférents.
Les faits se sont déroulés le 30 juillet en pleine journée, peu après 14h, dans une rue commerçante de Civitanova, dans la région italienne des Marches.
La vidéo enregistrée montre un homme blanc plaquant au sol la victime, qui essaie de se défendre. Un badaud demande à l'agresseur d'arrêter, menaçant d'appeler la police. Mais les menaces ne changent rien. L’homme blanc aurait ensuite saisi une béquille de sa victime et l'aurait frappée. Il a finalement étouffé le Nigérian à mains nues. L’ambulance est arrivée trop tard.

Les motivations de l’agresseur

Ferlazzo Ambulante, 32 ans, a été immédiatement identifié et arrêté. L'homme a expliqué que le vendeur avait harcelé sa petite amie, voulant vendre avec "insistance" des mouchoirs au couple avant de lui demander "de la monnaie" et de l’attraper par le bras, a raconté la femme aux enquêteurs.
Le couple a repris sa route, avant que l’assaillant ne profite du fait que la jeune femme rentre dans un magasin.
Selon elle, son ami a souvent des "crises de colère", qui n'allaient cependant jamais jusqu'à "des violences physiques".

Vague de choc

L’indifférence des passants qui ne sont pas intervenus a fait réagir la classe publique, outre le fait que le meurtre s’est produit en pleine campagne pour les élections législatives du 25 septembre. Plusieurs se sont interrogés sur l’hypothèse de la motivation raciste de l’assaillant.
Enrico Letta, ancien Premier ministre italien, a tweeté: "Un assassinat qui laisse sans voix. Une férocité inouïe. Une indifférence généralisée".
"Voulons-nous vraiment de cette société?", s’interroge Giuseppe Conte, lui aussi ancien ministre, à la fin d’un long message.
Pour Matteo Salvini, "la sécurité n'a pas de couleur, elle doit à nouveau être un droit."
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала