Lavrov nomme la prochaine cible de l’Occident après la Russie

© Sputnik . Service de presse du ministère russe des Affaires étrangèresSergueï Lavrov en Egypte
Sergueï Lavrov en Egypte - Sputnik Afrique, 1920, 27.07.2022
Pour le chef de la diplomatie russe, la Chine est susceptible de devenir la prochaine cible des sanctions occidentales, car "tous les principes peuvent être violés si l’Occident décide de punir quelqu’un".
L’Occident est capable d’introduire des sanctions à l’encontre de n’importe quel pays, et c’est la Chine qui pourrait devenir sa prochaine cible, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.
"L’Otan se fixe des ennemis à tour de rôle. La Russie est l’ennemi numéro un, et la Chine numéro deux", a affirmé M.Lavrov intervenant devant les diplomaties étrangères à l’ambassade de Russie à Addis-Abeba.
Selon lui, "tous les principes peuvent être violés si l’Occident décide de punir quelqu’un". "S’ils en ont besoin, ils n’hésiteront pas à imposer des sanctions contre tout pays qui susciterait leur irritation. J’ai déjà dit que la Chine serait la prochaine cible", a souligné le chef de la diplomatie russe, qui effectue une tournée en Afrique.
Précédemment, en visite en Égypte, M.Lavrov a déclaré que la Russie ne demandait pas à l’Occident de lever les sanctions. Dans un récent rapport, le Fonds monétaire international a d’ailleurs reconnu que l’économie russe résistait aux sanctions occidentales mieux que prévu.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала