Sans "distinction entre lettrés et illettrés": le Tchad veut créer 50.000 emplois pour jeunes

© Photo Djibrine Nouh AlwaliLe marché de Diguel réouvert à N'Djamena au Tchad, situé dans la commune du 8ème arrondissement
Le marché de Diguel réouvert à N'Djamena au Tchad, situé dans la commune du 8ème arrondissement - Sputnik Afrique, 1920, 23.07.2022
Les autorités tchadiennes ambitionnent de créer dans trois ans 50.000 emplois pour les jeunes. Les secteurs ciblés sont principalement les agrosystèmes et l’agro-industrie.
Le ministre tchadien de la Jeunesse, des Sports et de la Promotion de l’entrepreneuriat, Mahmoud Ali Seid, a annoncé le 22 juillet le lancement de l’initiative des "50.000 emplois décents pour les jeunes".
Ces jeunes hommes et femmes, âgés de 15 à 35 ans, vont bénéficier, durant trois ans, d’accès simplifiés aux financements et à la formation, selon le communiqué de la présidence. Les secteurs ciblés sont l’agro-sylvo-pastoral (le fonctionnement des agrosystèmes), l’agro-industrie, les technologies de l’information et de la communication, les transports.
Le ministre a précisé que l’initiative "ne fera pas de distinction entre lettrés et illettrés, entre scolarisés et déscolarisés".
L’initiative est une "réponse concrète du gouvernement à la problématique de l’employabilité et de l’accès des jeunes au marché du travail", a réagi le Président du conseil militaire de transition Mahamat Idriss Deby.
L’annonce intervient quelques jours après que la police a révélé les cas de migration de jeunes femmes vers Oman, attirées par les annonces promettant un travail dans une société. En réalité ces Tchadiennes y sont soumises à du travail forcé en tant que domestiques dans des conditions proches de l’esclavagisme.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала