Lasse de voir ses soldats tués, l’Égypte suspend son soutien à la MINUSMA

© AFP 2022 SOULEYMANE AG ANARAUn véhicule de la Minusma
Un véhicule de la Minusma - Sputnik Afrique, 1920, 22.07.2022
L’Égypte a annoncé suspendre son rôle de maintien de la paix au Mali, au sein de la mission de l’Onu. Le Caire invoque des raisons de sécurité, après plusieurs attaques meurtrières contre ses soldats.
La coupe est pleine pour l’Égypte qui souhaite se désengager temporairement de la mission onusienne au Mali. Le Caire va en effet faire un pas de côté, après plusieurs attaques meurtrières sur ses soldats officiant au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).
"L'Égypte a exprimé son inquiétude face à la recrudescence des attaques contre ses Casques bleus, qui escortent les convois ravitaillant nos bases du centre et du nord du Mali […]. En conséquence, le contingent égyptien suspendra temporairement ses activités au sein de la MINUSMA à partir du 15 août", a expliqué Olivier Salgado, le porte-parole de la mission de l'Onu.
Sept Casques bleus égyptiens ont déjà trouvé la mort au Mali depuis le début de l’année. L'Égypte fournit actuellement plus de 1.000 soldats à la mission des Nations unies.
Les attaques terroristes se sont multipliées ces derniers mois, alors que la lutte fait toujours rage entre islamistes et forces gouvernementales. Les Forces armées maliennes ont neutralisé une cinquantaine de terroristes dans une récente série d’opérations, courant juillet.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала