Un véhicule de Barkhane percute une personne au Niger

© AP PhotoForce Barkhane au Mali
Force Barkhane au Mali - Sputnik Afrique, 1920, 21.07.2022
S'abonnerTelegram
Une personne est décédée suite à un accident de la circulation dans la ville nigérienne d’Ayorou, près de la frontière entre le Niger et le Mali, impliquant un véhicule de la force Barkhane. Ce n’est pas le premier incident lié à la force française ayant fait des victimes.
L’accident mortel s’est produit le 19 juillet à Ayorou dans le nord-ouest du Niger, selon le communiqué de l'armée française. Vers 20 heures, "un véhicule de la force Barkhane a renversé accidentellement une personne qui se trouvait au bord de la route".
Sans plus de précisions, la force Barkhane communique que la victime a été transportée vers un hôpital où elle est décédée des suites de ses blessures. Actuellement, la France coopère avec les autorités nigériennes pour déterminer les causes exactes de l’accident.

Manifestation dispersée

Ce n’est pas le premier accident impliquant la force française Barkhane au Niger, alors qu’elle est en train de relocaliser au Niger ses camions et véhicules chargés de matériels militaires, en provenance du Mali, ce dernier ayant demandé à la France de réarticuler ses forces hors de son territoire.
Fin novembre 2021, trois personnes sont décédées et 24 ont été blessées lors d’une manifestation dans la ville nigérienne de Téra. Les manifestants voulaient bloquer le passage d'un convoi de Barkhane en provenance de la Côte d'Ivoire pour le nord du Mali. La manifestation a été dispersée. En mai 2022, les autorités nigériennes et françaises ont convenu de dédommager les familles des trois manifestants tués et des blessés.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала