L’armée américaine a du mal à enrôler de nouvelles recrues

© Photo Pixabay / Zack CulverL'armée américaine
L'armée américaine - Sputnik Afrique, 1920, 21.07.2022
L’uniforme ne fait plus rêver outre-Atlantique, les objectifs de recrutement seront loin d’être remplis cette année et les effectifs vont se réduire. Le Pentagone a même envisagé de ne plus demander de diplôme d’études secondaires aux recrues potentielles.
L’armée américaine ne pourra pas enrôler autant de nouvelles recrues que prévu ces deux prochaines années, rapporte CNN. Le Pentagone a admis que sa campagne de recrutement tournait au ralenti, avec 30.000 nouveaux engagés en 2022, contre 60.000 espérés.
"Nous faisons face à des défis sans précédent avec cet environnement post-Covid et un marché du travail bouleversé. Il y a aussi la concurrence des entreprises privées, qui ont amélioré leurs incitations financières au fil du temps", explique ainsi à CNN le général Joseph Martin, vice-chef d'état-major de l'armée.
Les effectifs américains devraient donc logiquement se contracter. L’armée comptera 466.000 hommes en 2022, loin de l’objectif affiché de 476.000 soldats. La saignée devrait continuer en 2023, avec une fourchette de 445 à 452.000 hommes, indique le général Joseph Martin.
Pour tenter de séduire de nouveaux bleus, le Pentagone a même songé à ne plus demander de diplôme d’études secondaires, avant de se raviser.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала