Les gendarmes de la Haute-Marne en vacances... du 29 au 31 février

© Photo Pixabay / PexelsUne plage (image d'illustration)
Une plage (image d'illustration) - Sputnik Afrique, 1920, 02.03.2022
S'abonnerTelegram
"Nous profitons de ces quelques jours pour nous reposer". Les gendarmes de la Haute-Marne prennent trois jours de vacances. Le seul hic, c’est que les 29, 30 et 31 février n’existent pas. Une blague originale inventée par une stagiaire "pour rapprocher [les forces de l’ordre] de la population".
La gendarmerie de la Haute-Marne a préparé le 28 février une blague pour ses abonnés en annonçant son intention de prendre des vacances pour trois jours de février qui n’existent pas en réalité.

"Nous informons nos chers abonnés que pour des raisons techniques, nos patrouilles ne seront pas disponibles les 29, 30 et 31 février. Nous profitons de ces quelques jours pour nous reposer", indique la gendarmerie dans sa publication Facebook accompagnée d’un photomontage représentant une militaire sur une plage au bord de la mer.

Contacté par France 3, le colonel Éric Luzet, commandant du groupement de gendarmerie de la Haute-Marne, a expliqué que cette idée était venue à l’esprit d’une "stagiaire communication du groupement de gendarmerie" qui a "trouvé les mots les plus adaptés et adéquats pour les jeunes... et moins jeunes".

"Notre message a l'air de bien marcher. Bien sûr, à la hauteur de la Haute-Marne: ce n'est pas dix millions d'habitants. On a 170.000 habitants, et 23.000 personnes qui nous suivent: c'est assez sympa. De temps en temps, entre des messages qui se veulent sérieux, on fait un petit peu d'humour pour nous rapprocher de la population", fait-il valoir.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала