Mobilisation générale dans la RPD et la RPL

S'abonnerTelegram
La mobilisation générale des hommes en âge de conscription a été annoncée dans le Donbass. Ainsi, les hommes âgés entre 18 et 55 ans ne sont pas autorisés à quitter les républiques.
En outre, en raison de l’intensification des bombardements des localités sur le territoire de la RPL et de la RPD par les forces armées ukrainiennes, les chefs des républiques ont également signé des décrets sur la mobilisation volontaire des personnes âgées de plus de 55 ans.
Découvrez comment la mobilisation se déroule dans le Donbass dans ce diaporama de Sputnik.
© Sputnik . Valeriy Melnikov / Accéder à la base multimédia

La mobilisation générale a été annoncée dans les Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk dans la soirée du 18 février. Alors que les femmes et les enfants sont évacués vers la Russie par bus, les hommes sont invités à se présenter au bureau d’enregistrement militaire et à se tenir prêts à défendre leur patrie.

Sur la photo: des conscrits à un point de mobilisation dans le gymnase de l’université pédagogique de Lougansk.

La mobilisation générale a été annoncée dans les Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk dans la soirée du 18 février. Alors que les femmes et les enfants sont évacués vers la Russie par bus, les hommes sont invités à se présenter au bureau d’enregistrement militaire et à se tenir prêts à défendre leur patrie.Sur la photo: des conscrits à un point de mobilisation dans le gymnase de l’université pédagogique de Lougansk. - Sputnik Afrique
1/10

La mobilisation générale a été annoncée dans les Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk dans la soirée du 18 février. Alors que les femmes et les enfants sont évacués vers la Russie par bus, les hommes sont invités à se présenter au bureau d’enregistrement militaire et à se tenir prêts à défendre leur patrie.

Sur la photo: des conscrits à un point de mobilisation dans le gymnase de l’université pédagogique de Lougansk.

© Sputnik . Valeriy Melnikov / Accéder à la base multimédia

Les hommes de 18 à 55 ans qui font partie de la réserve, c’est-à-dire qui ont déjà effectué leur service militaire, sont mobilisés dans la République populaire de Donetsk. Dans la République populaire de Lougansk, ceux qui n’ont pas servi sont également mobilisés.

Sur la photo: à l’entrée du point de mobilisation de l’université pédagogique de Lougansk.

Les hommes de 18 à 55 ans qui font partie de la réserve, c’est-à-dire qui ont déjà effectué leur service militaire, sont mobilisés dans la République populaire de Donetsk. Dans la République populaire de Lougansk, ceux qui n’ont pas servi sont également mobilisés.Sur la photo: à l’entrée du point de mobilisation de l’université pédagogique de Lougansk. - Sputnik Afrique
2/10

Les hommes de 18 à 55 ans qui font partie de la réserve, c’est-à-dire qui ont déjà effectué leur service militaire, sont mobilisés dans la République populaire de Donetsk. Dans la République populaire de Lougansk, ceux qui n’ont pas servi sont également mobilisés.

Sur la photo: à l’entrée du point de mobilisation de l’université pédagogique de Lougansk.

© Sputnik . Maksim Zakharov / Accéder à la base multimédia

Équipements militaires à l’université pédagogique de Lougansk, où un point de mobilisation est mis en place.

Équipements militaires à l’université pédagogique de Lougansk, où un point de mobilisation est mis en place. - Sputnik Afrique
3/10

Équipements militaires à l’université pédagogique de Lougansk, où un point de mobilisation est mis en place.

© Sputnik . Valeriy Melnikov / Accéder à la base multimédia

Des hommes au point de mobilisation à l’université pédagogique de Lougansk.

Des hommes au point de mobilisation à l’université pédagogique de Lougansk. - Sputnik Afrique
4/10

Des hommes au point de mobilisation à l’université pédagogique de Lougansk.

© Sputnik . Ilia Pitalev / Accéder à la base multimédia

Plus tard, la mobilisation volontaire pour les personnes de plus de 55 ans est venue compléter celle obligatoire.

Sur la photo: un point de mobilisation à Makeïevka, dans la RPD.

Plus tard, la mobilisation volontaire pour les personnes de plus de 55 ans est venue compléter celle obligatoire.Sur la photo: un point de mobilisation à Makeïevka, dans la RPD. - Sputnik Afrique
5/10

Plus tard, la mobilisation volontaire pour les personnes de plus de 55 ans est venue compléter celle obligatoire.

Sur la photo: un point de mobilisation à Makeïevka, dans la RPD.

© Sputnik . Maksim Zakharov / Accéder à la base multimédia

Denis Pouchiline, chef de la RPD, a déclaré que les troupes ukrainiennes bombardaient les localités de la république avec divers types d’armes et a appelé tous les hommes capables de tenir une arme à "défendre leurs familles, leurs enfants, leurs épouses et leurs mères".

Sur la photo: embarquement dans des bus à un point de mobilisation de Lougansk.

Denis Pouchiline, chef de la RPD, a déclaré que les troupes ukrainiennes bombardaient les localités de la république avec divers types d’armes et a appelé tous les hommes capables de tenir une arme à "défendre leurs familles, leurs enfants, leurs épouses et leurs mères".Sur la photo: embarquement dans des bus à un point de mobilisation de Lougansk. - Sputnik Afrique
6/10

Denis Pouchiline, chef de la RPD, a déclaré que les troupes ukrainiennes bombardaient les localités de la république avec divers types d’armes et a appelé tous les hommes capables de tenir une arme à "défendre leurs familles, leurs enfants, leurs épouses et leurs mères".

Sur la photo: embarquement dans des bus à un point de mobilisation de Lougansk.

© Sputnik . Maksim Zakharov / Accéder à la base multimédia

Au point de mobilisation de l’université pédagogique de Lougansk.

Au point de mobilisation de l’université pédagogique de Lougansk. - Sputnik Afrique
7/10

Au point de mobilisation de l’université pédagogique de Lougansk.

© Sputnik . Valeriy Melnikov / Accéder à la base multimédia

La situation en RPL et RPD s’est aggravée le 17 février où des dizaines de bombardements par l’armée ukrainienne ont été rapportés.

Sur la photo: des jeunes femmes à l’entrée du point de mobilisation de l’université pédagogique de Lougansk.

La situation en RPL et RPD s’est aggravée le 17 février où des dizaines de bombardements par l’armée ukrainienne ont été rapportés.Sur la photo: des jeunes femmes à l’entrée du point de mobilisation de l’université pédagogique de Lougansk. - Sputnik Afrique
8/10

La situation en RPL et RPD s’est aggravée le 17 février où des dizaines de bombardements par l’armée ukrainienne ont été rapportés.

Sur la photo: des jeunes femmes à l’entrée du point de mobilisation de l’université pédagogique de Lougansk.

© Sputnik . Valeriy Melnikov / Accéder à la base multimédia

On rapporte que des représentants de la CEI et de l’Occident viennent en aide aux habitants du Donbass et qu’un groupe de volontaires de Crimée est arrivé la veille.

Sur la photo: au point de mobilisation de l’université pédagogique de Lougansk.

On rapporte que des représentants de la CEI et de l’Occident viennent en aide aux habitants du Donbass et qu’un groupe de volontaires de Crimée est arrivé la veille.Sur la photo: au point de mobilisation de l’université pédagogique de Lougansk. - Sputnik Afrique
9/10

On rapporte que des représentants de la CEI et de l’Occident viennent en aide aux habitants du Donbass et qu’un groupe de volontaires de Crimée est arrivé la veille.

Sur la photo: au point de mobilisation de l’université pédagogique de Lougansk.

© Sputnik . Ilia Pitalev / Accéder à la base multimédia

Le 24 février, le Président russe a annoncé sa décision de mener une opération militaire spéciale en réponse à la situation dans le Donbass. Cette décision est fondée sur les accords conclus avec les Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk et ne contredit pas l’article 51 de la Charte des Nations unies.

Sur la photo: embarquement dans des bus à un point de mobilisation à Makeïevka, dans la RPD.

Le 24 février, le Président russe a annoncé sa décision de mener une opération militaire spéciale en réponse à la situation dans le Donbass. Cette décision est fondée sur les accords conclus avec les Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk et ne contredit pas l’article 51 de la Charte des Nations unies.Sur la photo: embarquement dans des bus à un point de mobilisation à Makeïevka, dans la RPD. - Sputnik Afrique
10/10

Le 24 février, le Président russe a annoncé sa décision de mener une opération militaire spéciale en réponse à la situation dans le Donbass. Cette décision est fondée sur les accords conclus avec les Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk et ne contredit pas l’article 51 de la Charte des Nations unies.

Sur la photo: embarquement dans des bus à un point de mobilisation à Makeïevka, dans la RPD.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала