Station de pompage de gaz - Sputnik Afrique, 1920, 08.10.2021
Crise du gaz 2021
L’augmentation du prix du gaz en Europe, enregistrée depuis le début de 2021, s’est accélérée en septembre. Si le 1er septembre, 1.000 mètres cubes se vendaient 614 dollars, contre plus de 1.030 dollars à la fin du mois.

Les Européens ont consommé 85% du gaz stocké pendant l’été

© AP Photo / Bela SzandelszkyStation de pompage de gaz
Station de pompage de gaz - Sputnik Afrique, 1920, 05.02.2022
S'abonnerTelegram
Les réservoirs de gaz souterrains français et allemands sont vides aux deux tiers, l’Europe ayant consommé 85% du gaz accumulé durant l’été, annonce Gazprom.
Les consommateurs européens ont utilisé 85% du gaz stocké pendant l’été, a annoncé ce samedi 5 février le géant gazier russe Gazprom, citant les données de Gas Infrastructure Europe au 3 février.
"Les réservoirs souterrains européens contiennent 85% de moins de gaz pompé en été. Selon Gas Infrastructure Europe, à la date du 3 février, le volume de bleu stocké est inférieur de 27%, soit 13,4 milliards de mètres cubes, à celui de l’an dernier. L’Europe a déjà prélevé 84,7% du gaz stocké pendant la saison estivale, soit 40,5 milliards de mètres cubes", indique Gazprom sur sa chaîne Telegram.
Au total, le taux de remplissage des installations en Europe est de 36,7% contre 39% au 29 janvier. Mais les dépôts souterrains allemands et français sont déjà vides aux deux tiers, ajoute le groupe.

De plus en plus bas

La période des chiffres historiquement bas des réserves européennes de gaz dure depuis le 11 janvier. Au 3 février, l’Europe disposait de 2,7 milliards de mètres cubes de moins que le niveau minimal enregistré pour cette date.
"Les réservoirs ukrainiens affichent aussi des chiffres très bas. Au 3 février, le volume des stocks gaziers ukrainiens est tombé à 11,2 milliards de mètres cubes, soit 9,7 milliards de mètres cubes (46,5%) de moins que l'an dernier et 4,1 milliards de mètres cubes de moins qu'à la date de début d'injection en avril 2021", poursuit le groupe russe.

Crise du gaz en Europe

Les prix du gaz ont commencé à monter en Europe au printemps 2021, lorsque le coût moyen du combustible bleu pour les contrats à terme a oscillé entre 250 et 300 dollars pour 1.000 mètres cubes sur le marché néerlandais TTP. En août, les tarifs ont atteint 600 dollars pour 1.000 mètres cubes et ils ont plus que doublé fin septembre.
Après avoir dépassé 1.000 dollars pour 1.000 mètres cube début octobre, le prix du gaz a atteint un maximum historique de 2.190,4 dollars en décembre. Il n'y a jamais eu de prix si élevés pendant une si longue période depuis le début de la libéralisation du marché du gaz européen en 1996.
Le 4 février, le chancelier autrichien Karl Nehammer a accusé la Russie d’avoir une "stratégie" qui consisterait de remplir tant bien que mal les installations de stockage européennes, ce qui a entraîné une forte augmentation des prix du gaz. Gazprom, de son côté, a déjà souligné à plusieurs reprises qu'il fournit du gaz en fonction des demandes des consommateurs conformément aux obligations contractuelles. En novembre, le PDG du groupe russe, Alexeï Miller, avait notamment précisé que Gazprom avait fourni plus de 10 milliards de mètres cubes de gaz à la France depuis le début de 2021.
Fin octobre, alors que les regards étaient tournés vers la Russie accusée par l’Occident d’être à l’origine de la crise du gaz, Emmanuel Macron avait déclaré dans une interview qu'il n'y avait aucune preuve d'une manipulation des prix par Gazprom. Le chef de l’État français a expliqué la situation par la reprise économique et le processus de décarbonisation.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала