L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik Afrique, 1920, 22.09.2021
Covid-19

Canada: les camionneurs protestent contre les restrictions sanitaires

S'abonnerTelegram
Le "Convoi de la liberté", une manifestation lancée par des camionneurs canadiens, se poursuit à Ottawa.
Les manifestants rassemblés devant la colline du parlement demandent que toutes les restrictions liées à la pandémie soient levées. Pour des raisons de sécurité, le Premier ministre Justin Trudeau a quitté sa résidence pour être transféré dans un lieu tenu secret.
Retrouvez les images des participants au "Convoi de la liberté" dans ce diaporama de Sputnik.
© REUTERS / Carlos Osorio

Le samedi 29 janvier, le "Convoi de la liberté", comprenant plusieurs milliers de participants venus avec 500 camions, est arrivé à Ottawa, la capitale canadienne. Les manifestants demandent la levée de toutes les restrictions liées à la pandémie.

Sur la photo: un convoi de camionneurs canadiens se dirige vers Ottawa pour protester contre les nouvelles restrictions sanitaires.

Le samedi 29 janvier, le "Convoi de la liberté", comprenant plusieurs milliers de participants venus avec 500 camions, est arrivé à Ottawa, la capitale canadienne. Les manifestants demandent la levée de toutes les restrictions liées à la pandémie.Sur la photo: un convoi de camionneurs canadiens se dirige vers Ottawa pour protester contre les nouvelles restrictions sanitaires. - Sputnik Afrique
1/8

Le samedi 29 janvier, le "Convoi de la liberté", comprenant plusieurs milliers de participants venus avec 500 camions, est arrivé à Ottawa, la capitale canadienne. Les manifestants demandent la levée de toutes les restrictions liées à la pandémie.

Sur la photo: un convoi de camionneurs canadiens se dirige vers Ottawa pour protester contre les nouvelles restrictions sanitaires.

© REUTERS / Carlos Osorio

Les manifestants se sont rassemblés devant la colline du parlement. Des camions ont bloqué plusieurs routes, notamment les voies réservées aux services d’urgence et aux transports publics. La circulation a été bloquée sur l’autoroute reliant la province canadienne de l’Alberta à l’État américain du Montana.

Les manifestants se sont rassemblés devant la colline du parlement. Des camions ont bloqué plusieurs routes, notamment les voies réservées aux services d’urgence et aux transports publics. La circulation a été bloquée sur l’autoroute reliant la province canadienne de l’Alberta à l’État américain du Montana. - Sputnik Afrique
2/8

Les manifestants se sont rassemblés devant la colline du parlement. Des camions ont bloqué plusieurs routes, notamment les voies réservées aux services d’urgence et aux transports publics. La circulation a été bloquée sur l’autoroute reliant la province canadienne de l’Alberta à l’État américain du Montana.

© REUTERS / Carlos Osorio

La manifestation des camionneurs fait suite à l’entrée en vigueur, le 15 janvier, de nouvelles restrictions sanitaires, qui comprennent notamment un confinement de deux semaines pour les conducteurs non vaccinés. Les nouvelles règles touchent de nombreux camionneurs: environ 160.000 conducteurs traversent régulièrement la frontière canado-américaine et des dizaines de milliers d’entre eux pourraient se retrouver sans travail.

Sur la photo: des habitants de Toronto expriment leur soutien aux participants du "Convoi de la liberté".

La manifestation des camionneurs fait suite à l’entrée en vigueur, le 15 janvier, de nouvelles restrictions sanitaires, qui comprennent notamment un confinement de deux semaines pour les conducteurs non vaccinés. Les nouvelles règles touchent de nombreux camionneurs: environ 160.000 conducteurs traversent régulièrement la frontière canado-américaine et des dizaines de milliers d’entre eux pourraient se retrouver sans travail.Sur la photo: des habitants de Toronto expriment leur soutien aux participants du "Convoi de la liberté". - Sputnik Afrique
3/8

La manifestation des camionneurs fait suite à l’entrée en vigueur, le 15 janvier, de nouvelles restrictions sanitaires, qui comprennent notamment un confinement de deux semaines pour les conducteurs non vaccinés. Les nouvelles règles touchent de nombreux camionneurs: environ 160.000 conducteurs traversent régulièrement la frontière canado-américaine et des dizaines de milliers d’entre eux pourraient se retrouver sans travail.

Sur la photo: des habitants de Toronto expriment leur soutien aux participants du "Convoi de la liberté".

© REUTERS / Carlos Osorio

Le 22 janvier, des manifestants ont quitté la Colombie-Britannique pour se diriger vers Ottawa. Au cours de leur progression, ils ont été rejoints par des personnes partageant les mêmes idées dans des camions privés, et des milliers de personnes ont salué les manifestants sur le bord des routes.

Le 22 janvier, des manifestants ont quitté la Colombie-Britannique pour se diriger vers Ottawa. Au cours de leur progression, ils ont été rejoints par des personnes partageant les mêmes idées dans des camions privés, et des milliers de personnes ont salué les manifestants sur le bord des routes. - Sputnik Afrique
4/8

Le 22 janvier, des manifestants ont quitté la Colombie-Britannique pour se diriger vers Ottawa. Au cours de leur progression, ils ont été rejoints par des personnes partageant les mêmes idées dans des camions privés, et des milliers de personnes ont salué les manifestants sur le bord des routes.

© REUTERS / Carlos Osorio

Le convoi de camions s’est étiré sur près de 70 kilomètres. En cours de route, il a été rejoint également par des Canadiens à pied. Les gens ont marché pendant plusieurs jours avec des pancartes sur lesquelles on pouvait lire "Au diable Trudeau" et "Non aux restrictions". Les militants de droite du Québec se sont activés: on pouvait parfois voir des pancartes qui faisaient allusion à une nouvelle "invasion" américaine: "Réveillez-vous!", "2022, c’est 1776" (en 1775-1776, les Américains ont envahi le Canada).

Le convoi de camions s’est étiré sur près de 70 kilomètres. En cours de route, il a été rejoint également par des Canadiens à pied. Les gens ont marché pendant plusieurs jours avec des pancartes sur lesquelles on pouvait lire "Au diable Trudeau" et "Non aux restrictions". Les militants de droite du Québec se sont activés: on pouvait parfois voir des pancartes qui faisaient allusion à une nouvelle "invasion" américaine: "Réveillez-vous!", "2022, c’est 1776" (en 1775-1776, les Américains ont envahi le Canada). - Sputnik Afrique
5/8

Le convoi de camions s’est étiré sur près de 70 kilomètres. En cours de route, il a été rejoint également par des Canadiens à pied. Les gens ont marché pendant plusieurs jours avec des pancartes sur lesquelles on pouvait lire "Au diable Trudeau" et "Non aux restrictions". Les militants de droite du Québec se sont activés: on pouvait parfois voir des pancartes qui faisaient allusion à une nouvelle "invasion" américaine: "Réveillez-vous!", "2022, c’est 1776" (en 1775-1776, les Américains ont envahi le Canada).

© REUTERS / Carlos Osorio

Pour des raisons de sécurité, le Premier ministre Justin Trudeau et sa famille ont quitté leur résidence à Ottawa pour être transférés dans un lieu tenu secret, rapporte CBS.

Pour des raisons de sécurité, le Premier ministre Justin Trudeau et sa famille ont quitté leur résidence à Ottawa pour être transférés dans un lieu tenu secret, rapporte CBS. - Sputnik Afrique
6/8

Pour des raisons de sécurité, le Premier ministre Justin Trudeau et sa famille ont quitté leur résidence à Ottawa pour être transférés dans un lieu tenu secret, rapporte CBS.

© REUTERS / Carlos Osorio

Le maire d’Ottawa, Jim Watson, a appelé les manifestants venus dans la capitale à quitter la ville et à cesser de "bloquer les routes". "Vous avez déjà exprimé votre protestation, maintenant veuillez partir. Notre ville a besoin de revenir à la normale", a déclaré M.Watson, cité par CBC, en précisant qu’on ne savait pas encore combien de temps durerait la manifestation.

Le maire d’Ottawa, Jim Watson, a appelé les manifestants venus dans la capitale à quitter la ville et à cesser de "bloquer les routes". "Vous avez déjà exprimé votre protestation, maintenant veuillez partir. Notre ville a besoin de revenir à la normale", a déclaré M.Watson, cité par CBC, en précisant qu’on ne savait pas encore combien de temps durerait la manifestation. - Sputnik Afrique
7/8

Le maire d’Ottawa, Jim Watson, a appelé les manifestants venus dans la capitale à quitter la ville et à cesser de "bloquer les routes". "Vous avez déjà exprimé votre protestation, maintenant veuillez partir. Notre ville a besoin de revenir à la normale", a déclaré M.Watson, cité par CBC, en précisant qu’on ne savait pas encore combien de temps durerait la manifestation.

© REUTERS / Carlos Osorio

Les manifestants ont reçu le soutien d’Elon Musk. Suivant l’exemple de leurs confrères canadiens, les camionneurs européens ont commencé à préparer une marche sur Bruxelles, qui devrait débuter le 7 février.

Sur la photo: des Canadiens soutenant les participants au "Convoi de la liberté" en route vers Ottawa.

Les manifestants ont reçu le soutien d’Elon Musk. Suivant l’exemple de leurs confrères canadiens, les camionneurs européens ont commencé à préparer une marche sur Bruxelles, qui devrait débuter le 7 février.Sur la photo: des Canadiens soutenant les participants au "Convoi de la liberté" en route vers Ottawa. - Sputnik Afrique
8/8

Les manifestants ont reçu le soutien d’Elon Musk. Suivant l’exemple de leurs confrères canadiens, les camionneurs européens ont commencé à préparer une marche sur Bruxelles, qui devrait débuter le 7 février.

Sur la photo: des Canadiens soutenant les participants au "Convoi de la liberté" en route vers Ottawa.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала