Talibans au pouvoir en Afghanistan

Afghanistan: 150 talibans suivent une formation militaire dans l’est du pays

S'abonnerTelegram
La prise rapide du pouvoir en Afghanistan par les talibans* l’été dernier a suscité un intérêt pour leur organisation militaire.
De nombreux experts décrivent l’armée talibane* comme une "machine de guerre ultramoderne" qui est passée maître dans l’art de vaincre les meilleures armées du monde et qui est équipée des dernières technologies. On sait par ailleurs que les talibans* accordent une grande attention à la formation des nouveaux combattants et à la reconversion des combattants en service.
Découvrez les images d’un entraînement par les talibans* de 150 combattants dans la province de Khost, en Afghanistan, dans ce diaporama de Sputnik.
© Sputnik . Stringer

Tout le monde est encore loin de comprendre que les talibans* sont des militaires professionnels de haut niveau. Après tout, ils se sont entraînés pendant des années pour mener les opérations de combat les plus complexes au cours desquelles ils ont dû affronter des blindés lourds et avions d’attaque ennemis.

Tout le monde est encore loin de comprendre que les talibans* sont des militaires professionnels de haut niveau. Après tout, ils se sont entraînés pendant des années pour mener les opérations de combat les plus complexes au cours desquelles ils ont dû affronter des blindés lourds et avions d’attaque ennemis. - Sputnik Afrique
1/10

Tout le monde est encore loin de comprendre que les talibans* sont des militaires professionnels de haut niveau. Après tout, ils se sont entraînés pendant des années pour mener les opérations de combat les plus complexes au cours desquelles ils ont dû affronter des blindés lourds et avions d’attaque ennemis.

© Sputnik . Stringer

Les talibans* ont participé à des dizaines de batailles, ils ont une grande expérience de l’organisation et du commandement, et sont experts en tactiques de guerre non conventionnelles.

Les talibans* ont participé à des dizaines de batailles, ils ont une grande expérience de l’organisation et du commandement, et sont experts en tactiques de guerre non conventionnelles. - Sputnik Afrique
2/10

Les talibans* ont participé à des dizaines de batailles, ils ont une grande expérience de l’organisation et du commandement, et sont experts en tactiques de guerre non conventionnelles.

© Sputnik . Stringer

Les talibans* attachent une grande importance à la formation militaire de leurs soldats. Ils disposent d’au moins 16 bases d’entraînement.

Les talibans* attachent une grande importance à la formation militaire de leurs soldats. Ils disposent d’au moins 16 bases d’entraînement. - Sputnik Afrique
3/10

Les talibans* attachent une grande importance à la formation militaire de leurs soldats. Ils disposent d’au moins 16 bases d’entraînement.

© Sputnik . Stringer

Environ deux tiers du temps de la force combative est consacré à des formations et entraînements intensifs.

Environ deux tiers du temps de la force combative est consacré à des formations et entraînements intensifs. - Sputnik Afrique
4/10

Environ deux tiers du temps de la force combative est consacré à des formations et entraînements intensifs.

© Sputnik . Stringer

Tous les quatre mois, les talibans* suivent un entraînement supplémentaire pour remédier aux lacunes tactiques identifiées et apprendre à manier de nouvelles armes.

Tous les quatre mois, les talibans* suivent un entraînement supplémentaire pour remédier aux lacunes tactiques identifiées et apprendre à manier de nouvelles armes. - Sputnik Afrique
5/10

Tous les quatre mois, les talibans* suivent un entraînement supplémentaire pour remédier aux lacunes tactiques identifiées et apprendre à manier de nouvelles armes.

© Sputnik . Stringer

Toutes les erreurs sont analysées par les officiers et communiquées aux hommes de troupe aussi rapidement que possible.

Toutes les erreurs sont analysées par les officiers et communiquées aux hommes de troupe aussi rapidement que possible. - Sputnik Afrique
6/10

Toutes les erreurs sont analysées par les officiers et communiquées aux hommes de troupe aussi rapidement que possible.

© Sputnik . Stringer

Les talibans* dépensent des dizaines de millions de dollars en armes et équipements modernes, dont ils se familiarisent constamment, en théorie comme en pratique.

Les talibans* dépensent des dizaines de millions de dollars en armes et équipements modernes, dont ils se familiarisent constamment, en théorie comme en pratique. - Sputnik Afrique
7/10

Les talibans* dépensent des dizaines de millions de dollars en armes et équipements modernes, dont ils se familiarisent constamment, en théorie comme en pratique.

© Sputnik . Stringer

Les talibans* posséderaient des armes et des équipements sophistiqués, notamment des dispositifs de vision nocturne, des drones de reconnaissance, des armes de sniper, des systèmes d’artillerie à guidage laser, etc.

Les talibans* posséderaient des armes et des équipements sophistiqués, notamment des dispositifs de vision nocturne, des drones de reconnaissance, des armes de sniper, des systèmes d’artillerie à guidage laser, etc. - Sputnik Afrique
8/10

Les talibans* posséderaient des armes et des équipements sophistiqués, notamment des dispositifs de vision nocturne, des drones de reconnaissance, des armes de sniper, des systèmes d’artillerie à guidage laser, etc.

© Sputnik . Stringer

En novembre dernier, les dirigeants talibans* avaient annoncé qu’ils envisageaient de créer leur propre force aérienne et de se doter d’une armée régulière de 100.000 hommes. Toutefois, le ministre taliban* de la Défense par intérim Mohammad Yaqoub a souligné que l’armée de l’air ne dépendrait pas de l’aide d’autres pays. "Nous allons créer une force aérienne qui n’aura pas besoin du soutien des États-Unis, de l’Inde, du Pakistan, de l’Ouzbékistan et du Tadjikistan", a déclaré M.Yaqoub.

En novembre dernier, les dirigeants talibans* avaient annoncé qu’ils envisageaient de créer leur propre force aérienne et de se doter d’une armée régulière de 100.000 hommes. Toutefois, le ministre taliban* de la Défense par intérim Mohammad Yaqoub a souligné que l’armée de l’air ne dépendrait pas de l’aide d’autres pays. "Nous allons créer une force aérienne qui n’aura pas besoin du soutien des États-Unis, de l’Inde, du Pakistan, de l’Ouzbékistan et du Tadjikistan", a déclaré M.Yaqoub. - Sputnik Afrique
9/10

En novembre dernier, les dirigeants talibans* avaient annoncé qu’ils envisageaient de créer leur propre force aérienne et de se doter d’une armée régulière de 100.000 hommes. Toutefois, le ministre taliban* de la Défense par intérim Mohammad Yaqoub a souligné que l’armée de l’air ne dépendrait pas de l’aide d’autres pays. "Nous allons créer une force aérienne qui n’aura pas besoin du soutien des États-Unis, de l’Inde, du Pakistan, de l’Ouzbékistan et du Tadjikistan", a déclaré M.Yaqoub.

© Sputnik . Stringer

Néanmoins, tous les succès militaires des talibans* n’auraient pas été possibles sans l’aide du Pakistan. Un rapport détaillé de Human Rights Watch indique que le Pakistan soutient les talibans* depuis des décennies, notamment en leur fournissant une assistance diplomatique à l’étranger, en recrutant et en formant des combattants, en planifiant et en dirigeant des opérations offensives et en leur apportant souvent un soutien direct au combat.

*Organisation sous sanctions de l'Onu pour activités terroristes

Néanmoins, tous les succès militaires des talibans* n’auraient pas été possibles sans l’aide du Pakistan. Un rapport détaillé de Human Rights Watch indique que le Pakistan soutient les talibans* depuis des décennies, notamment en leur fournissant une assistance diplomatique à l’étranger, en recrutant et en formant des combattants, en planifiant et en dirigeant des opérations offensives et en leur apportant souvent un soutien direct au combat.*Organisation sous sanctions de l'Onu pour activités terroristes - Sputnik Afrique
10/10

Néanmoins, tous les succès militaires des talibans* n’auraient pas été possibles sans l’aide du Pakistan. Un rapport détaillé de Human Rights Watch indique que le Pakistan soutient les talibans* depuis des décennies, notamment en leur fournissant une assistance diplomatique à l’étranger, en recrutant et en formant des combattants, en planifiant et en dirigeant des opérations offensives et en leur apportant souvent un soutien direct au combat.

*Organisation sous sanctions de l'Onu pour activités terroristes

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала