"On a besoin de cette franchise": Castaner défend Macron après sa phrase choc sur les non-vaccinés

© AP Photo / Thibault CamusChristophe Castaner
Christophe Castaner - Sputnik Afrique, 1920, 05.01.2022
S'abonnerTelegram
Le débat à l’Assemblée nationale sur le pass vaccinal a été perturbé par les indignations de l’opposition concernant la phrase polémique d’Emmanuel Macron sur les non-vaccinés. Dans la foulée, le président du groupe des députés LREM Christophe Castaner est venu le défendre sur Franceinfo.
"Les non-vaccinés, j'ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu'au bout. C'est ça, la stratégie", lance Emmanuel Macron dans une interview publiée le 4 janvier dans Le Parisien. Le chef de l’État affirme ensuite qu’"un irresponsable n’est plus un citoyen". Des propos qui ont enflammé l’Assemblée nationale le soir même, en plein débat du projet de loi sur le pass vaccinal. Après la suspension de séance, Christophe Castaner est venu défendre le Président sur Franceinfo.
"On voit bien qu'il y a une polémique stérile qui est en train de monter. Ce dont on parle, c'est une référence à la formule de Pompidou: "Il faut arrêter d'emmerder les Français"", explique le président du groupe La République en marche à l’Assemblée.
"On a besoin de cette franchise", plaide-t-il, affirmant qu’il s’agit d’"une parole que beaucoup de Français partagent".
Interrogé sur le risque d’une division de la population via ces propos, M.Castaner répond qu’il "ne faut pas chercher à plaire" au vu de la lutte contre l’épidémie, mais "avoir du courage politique". Il estime cependant qu’Emmanuel Macron est encore "le Président de tous les Français". Également apparu sur LCI juste après la séance à l’Assemblée, l’ancien ministre de l’Intérieur a défendu l’idée selon laquelle les non-vaccinés sont "des non-citoyens ou des mauvais citoyens".

Indignation de l’opposition

La phrase du chef de l’État a été mal accueillie par l’ensemble des partis d’opposition lors de la séance parlementaire de mardi soir, durant laquelle les députés étaient censés se prononcer sur le projet de loi concernant le pass vaccinal. De La France insoumise (LFI) au Rassemblement national (RN) en passant par Les Républicains (LR), tous ont fustigé les propos rapportés par le quotidien francilien. Ils ont exigé la venue de Jean Castex pour s’expliquer, en vain, avant de suspendre pour la deuxième fois en deux jours l’examen du texte.
Le chef des députés LR Damien Abad a évoqué le "cynisme puéril" de M.Macron, qualifiant ses propos d’"indignes, irresponsables et prémédités". La candidate du RN à la présidentielle Marine Le Pen a quant à elle estimé que le Président "mène une guerre à une partie des Français", rappelant que les non-vaccinés "n’ont violé aucune loi dans notre pays". "C’est une faute politique, […] c’est une faute morale lourde", a-t-elle ajouté.
Du côté de LFI, Jean-Luc Mélenchon a qualifié le pass vaccinal de "punition collective contre la liberté individuelle", tout en affirmant que le Président de la République allait à l’encontre de la recommandation de l’OMS sur la vaccination: "convaincre plutôt que contraindre". Le candidat communiste à la présidentielle Fabien Roussel a quant à lui suggéré que le texte visait davantage à "plus emmerder" les Français que le contraire, s’interrogeant sur "les intentions réelles du gouvernement".

Pass vaccinal

La majorité a concédé hier un relèvement du seuil d’imposition du pass vaccinal de 12 à 16 ans pour les sorties scolaires, sportives et culturelles. Les adolescents devront néanmoins toujours montrer un pass pour les activités privées telles que le restaurant. L’objectif du gouvernement, comme l’avait promis son porte-parole Gabriel Attal mi-décembre, est de forcer les non-vaccinés à un "quasi confinement".
Dans son entretien au Parisien, Emmanuel Macron leur a promis qu’"à partir du 15 janvier, vous ne pourrez plus aller au restau, vous ne pourrez plus prendre un canon, vous ne pourrez plus aller boire un café, vous ne pourrez plus aller au théâtre, au ciné…".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала