La Biélorussie évoque le déploiement d’armes nucléaires sur son territoire

© Photo Pixabay / jackal007Minsk, Biélorussie
Minsk, Biélorussie - Sputnik Afrique, 1920, 18.12.2021
S'abonnerTelegram
Si l’Otan décide de déployer des armes nucléaires sur le territoire de la Pologne, alors la Biélorussie pourrait autoriser la Russie à en faire de même sur son territoire, a prévenu le ministre biélorusse des Affaires étrangères lors d’un entretien avec RT Arabic, confirmant ainsi la déclaration de Loukachenko.
La Biélorussie envisage le déploiement d’armes nucléaires sur son territoire si l'Otan la menace, a déclaré le ministre des Affaires étrangères Vladimir Makeï dans une interview accordée à RT Arabic.
"Ce qu'a dit le Président Alexandre Loukachenko, à savoir que nous envisageons la possibilité de déployer des armes nucléaires sur le territoire de la Biélorussie, est l'une des réponses possibles aux futures démarches de l'Alliance atlantique en Pologne", a-t-il précisé.

Loukachenko prend la parole

Alors que la Russie continue de mettre l’Otan en garde contre les activités de l’Alliance le long de ses frontières, le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg a évoqué le 19 novembre la possibilité d’un déploiement d’armes nucléaires dans les pays de l’Europe de l’Est si un jour l’Allemagne refusait de garder ce type d’armement sur son territoire.
"Je m'attends à ce que l'Allemagne continue à faire partie du partage nucléaire, car il est si important pour l'ensemble du cadre de défense européen [...]. L'Allemagne peut bien sûr décider s'il y aura des armes nucléaires sur son territoire, mais l'alternative est que nous finissons avec des armes nucléaires dans d'autres pays d'Europe, également à l'est de l'Allemagne", a-t-il informé.
En réponse, le Président biélorusse a prévenu que des armes nucléaires russes pourraient être déployées dans son pays.
"[Dans ce cas] je proposerai à Poutine de réinstaller des armes nucléaires en Biélorussie", a lancé Alexandre Loukachenko dans une interview à Sputnik.
Les propos du secrétaire général de l'Otan aggravent la confrontation et peuvent provoquer un conflit sérieux, avait estimé début décembre le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. À son avis,la déclaration du Président biélorusse devait être considérée comme un avertissement à l'Occident.
À l’époque de l’URSS, la République soviétique socialiste de Biélorussie abritait sur son territoire de nombreux armements nucléaires, dont le pays s’est débarrassé après l’effondrement de l’Union soviétique conformément au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP)
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала