L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik Afrique, 1920, 22.09.2021
Covid-19

Le premier décès au monde dû au variant Omicron enregistré en Europe

© AFP 2022 LIONEL BONAVENTUREOmicron
Omicron - Sputnik Afrique, 1920, 13.12.2021
S'abonnerTelegram
Au moins une personne est décédée au Royaume-Uni après avoir contracté l’Omicron, a déclaré le Premier ministre Boris Johnson. Il s'agit de la première mort due à ce variant du coronavirus officiellement signalée dans le monde.
Le premier mort officiel de l'Omicron. C'est lors d'une visite dans un centre de vaccination près de Paddington, dans l’ouest de Londres, que le Premier ministre Boris Johnson a annoncé l'information.
"Malheureusement, oui, l'Omicron est la source d’hospitalisations et malheureusement, il a été confirmé qu’au moins un patient est décédé à cause de l'Omicron", a-t-il déclaré, cité par Sky News.

Une campagne de vaccination

Il n’a pas donné plus d’information sur l’âge du défunt ou sur la date de la mort. "Ne faites pas l’erreur de penser que l’Omicron ne peut pas vous faire de mal et vous rendre, vous et vos proches, gravement malades", a-t-il lancé le lendemain dans une courte allocution télévisée.
La veille, M. Johnson a annoncé dans la foulée une campagne de rappel vaccinal massive pour en freiner la propagation. Intitulée "Get Boosted Now" (Faites-vous vacciner maintenant), elle offre un vaccin anti-Covid de rappel à chaque adulte d'ici la fin du mois, soit quatre semaines plus tôt que prévu.
Pour atteindre cet objectif, M. Johnson a indiqué que le système de santé britannique (NHS), avec l'aide de l'armée britannique, devra offrir des vaccins à 18 millions de personnes en 18 jours.

Propagation rapide

Le ministère britannique de la Santé a déclaré dimanche que la transmission était toujours élevée avec le Delta, mais que l'émergence de l’Omicron ajoutait un risque supplémentaire et croissant pour le public et les services de santé.
"Les premières preuves montrent que l’Omicron se propage beaucoup plus rapidement que le Delta et que la protection vaccinale contre les maladies symptomatiques de l’Omicron est réduite. Les données sur la gravité deviendront plus claires au cours des prochaines semaines, mais les hospitalisations dues à l'Omicron sont déjà en cours et elles sont susceptibles d'augmenter rapidement", a informé le ministère.
Le Royaume-Uni avait signalé dimanche 1.239 nouveaux cas de ce nouveau variant.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала