En manque de financement, le maire d’un village de l’Ain interdit à la neige de tomber

Neige - Sputnik Afrique, 1920, 09.12.2021
S'abonnerTelegram
Excédé par les contraintes budgétaires et en manque de moyens pour faire face aux épisodes neigeux, le maire de la petite commune de Cerdon, dans l’Ain, a signé un décret caustique interdisant à la neige de tomber.
"La neige a l’interdiction de tomber sur le territoire de la commune", indique l’arrêté pris le 6 décembre par Marc Chavent, maire de Cerdon (Ain), rapporte France 3.
La décision est motivée par plusieurs éléments détaillés avec humour dans le document. Le tracteur municipal est en panne depuis fin novembre et la municipalité n’a pas les moyens de déneiger les routes, car d'importantes chutes de neige ont été enregistrées à cette même période.
De plus, fin novembre, cette commune de moins de 1.000 habitants a été privée d’électricité car la neige avait entraîné des chutes de branches sur les lignes électriques.

"J'ai reçu je ne sais combien d'appels et de mails pour nous demander de régler le problème. Un riverain nous a reproché de ne pas avoir la même qualité de service qu'au centre-ville de Lyon", a avancé l’édile.

Le décret municipal

Hormis "l’ancienneté du tracteur de déneigement", le décret évoque "les remarques insistantes d’une petite partie de la population qui trouve que la neige est froide, qu’elle mouille et qu’elle glisse".
Dans le document, le maire parle du "désarroi des élus locaux qui sont confrontés à ces situations inextricables […] et qui doivent se débrouiller seuls, perdus dans un dédale administratif de lois, de normes et de règlements souvent absurdes".

Les dilemmes du maire

Un nouveau tracteur coûte 150.000 euros, soit un quart du budget de la commune, d’après France 3. Cet investissement ne permettrait pas de "sauver l'épicerie du village qui est le projet coûteux que l'on veut financer", explique l’édile. Il envisage désormais de louer un tracteur.
Le maire de Cerdon regrette par ailleurs la suppression de la taxe foncière, seul véritable "levier fiscal" dont la commune bénéficiait auparavant.

D’autres opérations coup de poing

Si l’interdiction à la neige de tomber peut être considérée comme un geste extravagant pour attirer l’attention des pouvoirs publics sur le problème de la baisse des dotations, d’autres communes ont aussi fait preuve d’originalité.
Ainsi, début août, le maire d’Onet-le-Château (Aveyron), commune d’environ 12.500 habitants, a envoyé au Président de la République 12.500 courriers, soit l'équivalent de la population de la ville, pour dénoncer une baisse importante des aides de l’État. En sept ans, les dotations publiques à Onet-le-Château, l’une des cinq plus importantes communes dans le département, ont baissé de 75%, détaillait la municipalité.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала