L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik Afrique, 1920, 22.09.2021
Covid-19

Castex appelle à "lever le pied" dans les interactions sociales et annonce des mesures durcies

© Photo Pixabay / PexelsDJ, image d'illustration
DJ, image d'illustration  - Sputnik Afrique, 1920, 06.12.2021
S'abonnerTelegram
Le Premier ministre français a annoncé la fermeture des discothèques pendant quatre semaines et a appelé à "lever le pied" dans les interactions sociales sur fond de reprise épidémique.
"L’heure n’est pas à des mesures de confinement, de couvre-feu et de jauges", a indiqué Jean Castex en ouvrant une conférence de presse conjointe avec le ministre de la Santé Olivier Véran.
Cependant, le Premier ministre a annoncé ce lundi 6 décembre plusieurs mesures visant à freiner la cinquième vague de l'épidémie de Covid-19 en France, avec entre autres le renforcement du protocole sanitaire dans les écoles et la fermeture des discothèques pour quatre semaines.
"Nous fermerons les discothèques pendant les quatre prochaines semaines", jusqu'à "début janvier", a-t-il déclaré, appelant les Français à recourir davantage au télétravail et à "lever le pied" sur les fêtes privées et professionnelles.
Quant aux boîtes de nuit fermées, elles seront "accompagnées économiquement" par l'État, a-t-il assuré.
Il a également annoncé que la vaccination serait étendue aux enfants de cinq à 11 ans les plus fragiles à partir du 15 décembre et qu'elle pourrait être étendue avant la fin de l'année à la totalité de cette classe d'âge.
Le passage du protocole sanitaire dans l'Éducation nationale au niveau trois (sur une échelle de quatre) va rendre obligatoire le port du masque à l'extérieur, par exemple dans les cours de récréation, et plus seulement à l'intérieur. Il prévoit aussi la limitation des activités sportives.
La fermeture des discothèques pour quatre semaines sera effective dès vendredi, a précisé Jean Castex.

Situation "pas la même" qu'en 2020

Ces décisions, prises en début de journée lors d'une réunion du conseil de défense sanitaire, interviennent alors que la France, comme de nombreux pays européens, fait face depuis plusieurs semaines à une recrudescence marquée de l'épidémie. Le taux d'incidence sur sept jours a ainsi bondi à plus de 400 en fin de semaine dernière, contre moins de 200 la semaine précédente.
"Cette situation nous appelle à la lucidité et à la vigilance, sans céder pour autant à je ne sais quel affolement", a déclaré Jean Castex.
"Si le nombre de cas est à nouveau très élevé, la situation n'est pas la même qu'il y a un an. Les Français se sont massivement vaccinés, c'est le cas de 52 millions d'entre nous et cela a changé la donne."
Le bilan de ce lundi s'établit à 11.308 cas de coronavirus, un indicateur qui demeurait au-dessus des 40.000 depuis plusieurs jours. En outre, ce chiffre a dépassé le 4 décembre la barre des 50.000.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала