L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik Afrique, 1920, 22.09.2021
Covid-19

La Russie et l’Afrique du Sud s’unissent dans la lutte contre la pandémie

© AFP 2022 JUSTIN TALLISOmicron
Omicron - Sputnik Afrique, 1920, 04.12.2021
S'abonnerTelegram
La forte reprise du Covid-19 et l'arrivée du variant Omicron poussent de nombreux pays à durcir leurs mesures sanitaires et à fermer leurs frontières. Pour contrer la pandémie, la Russie et l’Afrique du Sud ont convenu d'unir leurs efforts.
Alors que la nouvelle vague de Covid gagne du terrain dans le monde, Vladimir Poutine et son homologue sud-africain Cyril Ramaposa ont convenu d'unir leurs efforts, notamment à la lumière de la découverte de la nouvelle souche Omicron, a annoncé ce 4 décembre le service de presse du Kremlin.
Lors de leur entretien, les dirigeants des deux pays ont discuté des détails des préparatifs du sommet Russie-Afrique, de l'interaction au sein des BRICS et des questions de coopération commerciale et économique.
Si la Russie n’a recensé aucun cas officiel de contamination par l’Omicron, elle a envoyé des demandes pour obtenir un échantillon de ce variant détecté en Afrique du Sud.

"Aujourd'hui, nous surveillons activement la situation, les organisations médicales prélèvent des échantillons, y compris parmi les patients qui sont de retour de l'étranger", a déclaré le 3 décembre le ministre russe de la Santé, Mikhaïl Mourachko.

Le variant Omicron

Plus d'une semaine après l'annonce de sa découverte, ce nouveau variant a été recensé dans 38 pays. Selon une étude sud-africaine, le risque d’attraper une nouvelle fois le Covid-19 est trois fois plus important qu’avec les variants Beta et Delta.
Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), basé à Stockholm, a estimé qu'il "pourrait causer plus de la moitié des infections provoquées par le virus SARS-CoV-2 dans l'Union européenne d'ici les tous prochains mois".
Face à la menace de nombreux pays ont décidé de durcir les restrictions sanitaires: contrôles aux frontières, interdiction de voyager vers l'Afrique australe, masque obligatoire dans les transports et les magasins au Royaume-Uni, recommandation de vacciner les enfants vulnérables en France.
Divers laboratoires, dont Moderna, AstraZeneca, Pfizer/BioNTech et Novavax se sont dits confiants dans leur capacité à créer un nouveau vaccin contre l’Omicron. La Russie a annoncé travailler sur une version de son Spoutnik V ciblant spécifiquement cette souche.
Le 3 décembre, un porte-parole de l’OMS, Christian Lindmeier, a expliqué n’avoir reçu "aucune information rapportant des décès liés à l’Omicron". "Plus les pays continueront d'examiner, de tester des personnes et d'examiner spécifiquement le variant Omicron, plus nous aurons de cas et d’informations, et possiblement des morts aussi même si j’espère que non", a-t-il souligné.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала