Créé par Didier Raoult, l’IHU de Marseille lance le recrutement de son successeur

© SputnikDidier Raoult
Didier Raoult - Sputnik Afrique, 1920, 24.11.2021
S'abonnerTelegram
L’Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection a lancé un appel d’offres international pour trouver un successeur à son fondateur, le professeur emblématique Didier Raoult, qui est à l’âge de la retraite.
"Dans un climat serein et constructif", le conseil d’administration de l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée Infection s’est réuni le 23 novembre pour enclencher le processus de sélection de son nouveau directeur, explique l’établissement dans un communiqué.
L’IHU a été créé et dirigé pendant 10 ans par le professeur Didier Raoult, poussé désormais vers la sortie, l'heure de la retraite ayant sonné.
Suite à l’appel d’offres international, les auditions des candidats devraient se terminer début juin 2022. Le nouveau directeur prendra ses fonctions entre le 30 septembre et le 31 décembre 2022.
L’ensemble du processus de sélection sera placé sous l’autorité de Louis Schweitzer, ancien haut fonctionnaire et ex-président du Renault, toujours d’après le communiqué de l’IHU.
Le lendemain de la réunion, Didier Raoult a publié son rapport qu’il a présenté lors du conseil d’administration.

"On a fait notre métier de A à Z", a déclaré le professeur, parlant notamment de la vaccination effectuée au sein de l’Institut.

Des enquêtes à l’encontre du professeur

Lors de la tenue du conseil, Didier Raoult a demandé à prendre en charge ses frais de justice, rapporte Le Monde. La demande a été validée par la majorité des administrateurs, mais elle n’a pas fait l’unanimité lors du vote du conseil.
Le microbiologiste est visé par deux enquêtes. L’une d’elles, diligentée par la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et par le ministre de la Santé, est en cours depuis le 4 novembre. Elle doit étudier de possibles manquements à la réglementation concernant des prescriptions, des études et des essais cliniques. Une autre enquête de l’Agence nationale de sécurité du médicament a été lancée fin octobre, à la suite de révélations du site Mediapart sur de potentiels essais sans autorisation sur des patients atteints de tuberculose.

Son futur en suspens

Pour l’instant le professeur n’a pas donné de pistes claires concernant sa vie professionnelle après l’IHU.

"J’arrête la direction de l’IHU, mais ce n’est pas la fin de ma carrière. Le destin est imprévisible", a-t-il déclaré sur BFM TV le 10 novembre.

Le spécialiste des maladies infectieuses s'est fait connaître du grand public en février 2020. En début de pandémie, il a assuré avoir trouvé le traitement contre le Covid-19, l'hydroxychloroquine. En 2021, le professeur en conflit avec les autorités sanitaires a tenu à quelques reprises des propos ambigus sur l'efficacité de la vaccination face au variant Delta.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала