L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik Afrique, 1920, 22.09.2021
Covid-19

Atteint du Covid, Jean Castex donne de ses nouvelles

© AFP 2022 LUDOVIC MARINJean Castex
Jean Castex  - Sputnik Afrique, 1920, 23.11.2021
S'abonnerTelegram
Placé en isolement après avoir été testé positif au Covid-19, Jean Castex a déclaré sur son Twitter se porter bien en dépit de légers symptômes de la maladie. Il a assuré continuer d'exercer ses fonctions.
Au lendemain de son test positif au Covid-19, le Premier ministre français a donné des nouvelles sur son état de santé.
Se déclarant atteint de symptômes légers, il a assuré se porter bien et continuer à exercer ses fonctions à l'isolement.
Jean Castex a également remercié sur son Twitter tous ceux qui lui "ont fait parvenir des messages amicaux et des témoignages d'affection".

Ces ministres cas contacts

Son test est revenu positif après une réunion tenue le 22 novembre à Bruxelles avec son homologue belge Alexander De Croo. Ce dernier et quatre autres ministres belges devront passer un test PCR et rester en quarantaine jusqu'à ce que le résultat du test soit négatif.
Les ministres français des Armées, Florence Parly, de l'Intérieur, Gérald Darmanin, de la Justice, Éric Dupond-Moretti, du secrétaire d'État à l'Europe, Clément Beaune, se sont également mis en quarantaine après le test positif de Jean Castex.
C’est la première fois que le Premier ministre français contracte le Covid-19, alors qu’il avait déjà été cas contact à trois reprises: en septembre 2020 lors du Tour de France après avoir partagé la voiture du directeur de la compétition, Christian Prudhomme, une seconde fois à la suite d'un dîner avec Emmanuel Macron en décembre, puis en juin, après que l'épouse de M. Castex avait contracté la maladie.

Épinglé pour le non-respect des gestes barrières

Jean Castex, qui rappelle sans cesse l’importance des gestes barrières, a été critiqué sur les réseaux sociaux pour pour ne pas les avoir suffisamment respectés. Une vidéo le montrant saluer des élus en marge du congrès de l’Association des maires de France le 16 novembre a été largement diffusée sur Twitter.
Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, l’a défendu en expliquant ce relâchement par "un moment d’inattention, un écart".
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала