L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik Afrique, 1920, 22.09.2021
Covid-19

Zemmour trouve qu’"on en fait trop depuis le début" sur le Covid

© AP Photo / Michel EulerÉric Zemmour lors d'une présentation de son livre "La France n'a pas dit son dernier mot"
Éric Zemmour lors d'une présentation de son livre  La France n'a pas dit son dernier mot - Sputnik Afrique, 1920, 22.11.2021
S'abonnerTelegram
Jugeant excessives les mesures entreprises par le gouvernement français et d’autres pays pour contenir l’épidémie, Éric Zemmour souhaite que la gestion sanitaire soit remise "à sa juste mesure". Il compte annuler le pass sanitaire s’il est élu Président.
Invité le 22 novembre sur Franceinfo, Éric Zemmour a jugé que, depuis le début de l'épidémie, "on en fait trop" avec les mesures de restriction. Sans nier les effets graves du virus, le polémiste a jugé que "tous les pays en font trop" et qu’il fallait "essayer de remettre cette épidémie à sa juste mesure".
"On a beaucoup joué avec la peur des gens", a-t-il lancé.
Affirmant que ces discussions se poursuivaient dans le cadre philosophique, l’essayiste qui ne s’est toujours pas porté candidat à la présidentielle a affirmé que ces mesures étaient liées à "notre rapport à la mort, à la vie" allant jusqu’à pointer une "médiatisation" excessive.
"Lors du premier confinement, on avait l’impression que c’était le Blitz et qu’on était bombardé par l’armée allemande tous les jours. Ça rend service au gouvernement. Emmanuel Macron très clairement joue de cela."

Quid de la dose de rappel?

Alors que la Haute autorité de santé (HAS) recommande depuis récemment la dose de rappel pour les plus de 40 ans, certains scientifiques se prononcent pour l’élargissement du recours à cette troisième dose. L’épidémiologiste Dominique Costagliola s’est même positionnée pour l’étendre aux personnes de plus de 12 ans.
"Si j’étais Président, la dose de rappel c’est uniquement pour les gens de plus de 65 ans. On sait, depuis le début de l’épidémie, qu’elle ne touche essentiellement que les plus de 65 ans", a à ce titre déclaré Éric Zemmour.
En outre, s’il devenait le nouveau locataire de l’Élysée en mai, il ne garderait pas le pass sanitaire en vigueur.
Tenant à répéter que l’épidémie de coronavirus n’était pas pour lui "un sujet prioritaire", Zemmour a expliqué qu’il s’agissait d’"une habileté tactique d’Emmanuel Macron et des médias" et qu’il ne voulait pas le remettre sur le tapis mais changer le sujet.
"Depuis trois mois, depuis que je suis rentré dans l’arène, si j’ose le dire, au grand dam d’Emmanuel Macron, de la gauche et des médias, on ne parle que d’immigration, de ce sujet qui est pour moi majeur", a-t-il pointé.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала