"Rien" ne justifie "de tels actes": Castex appelle au calme en Guadeloupe

© REUTERS / RICARDO ARDUENGOSituation en Guadeloupe, en proie à des violences urbaines
Situation en Guadeloupe, en proie à des violences urbaines - Sputnik Afrique, 1920, 22.11.2021
S'abonnerTelegram
Jean Castex a appelé lundi au calme en Guadeloupe, où la mobilisation contre le "pass sanitaire" et l'obligation vaccinale contre le Covid-19 pour les soignants a dégénéré en violences la semaine dernière.
"J'en appelle désormais au calme et à la responsabilité", a déclaré le Premier ministre lors d'une conférence de presse après son entretien en visioconférence, en présence des ministres de la Santé Olivier Véran et Outre-mer Sébastien Lecornu, avec l'ensemble des élus de l'île, Jean Castex étant cas contact au coronavirus.
Jean Castex a dénoncé les actes de violence et les pillages commis en Guadeloupe, déclarant que "rien ne (pouvait) justifier de tels actes, qui se servent de la crise sanitaire comme d'un prétexte".
Jean Castex a ajouté que le dialogue avec les professionnels de la santé, les sapeurs-pompiers et les élus devait être encouragé pour gérer les conséquences de la crise et pour favoriser la relance de l'emploi et de l'activité en Guadeloupe.
Un appel à une grève générale reconductible à partir de ce lundi a été lancé dans l'île voisine de Martinique par les six centrales syndicales de l'île, ainsi qu'une dizaine d'organisations professionnelles.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала