La Colombie offre son soutien à l’Équateur dans sa lutte contre le trafic de drogue et le terrorisme

Cocaïne  - Sputnik Afrique, 1920, 22.11.2021
S'abonnerTelegram
Le président de la Colombie, Iván Duque, qui a effectué ce dimanche une visite officielle à Quito, a proposé à l'Équateur tout le soutien et l'expérience de son pays dans la lutte contre le trafic de drogue et le terrorisme.
La Colombie s'est engagée à "fournir un soutien, des conseils, un accompagnement complets et sans restriction et, surtout, l'intégration de toutes nos capacités de sécurité pour continuer à faire face à des ennemis tels que le trafic de drogue et le terrorisme", a déclaré Duque.
Les deux gouvernements ont, par ailleurs, convenu de rouvrir leur frontière terrestre à partir du 1er décembre afin de stimuler l'activité commerciale et les relations bilatérales, après un an et demi de fermeture en raison de la pandémie de covid-19.
"Tout ce que l'Équateur demande à la Colombie pour lutter contre le crime organisé, il le recevra", a déclaré Duque lors d’une déclaration à la presse à l'issue de la réunion de haut niveau avec son homologue équatorien, Guillermo Lasso.
La visite à Quito, qui a duré environ huit heures, s'est déroulée à un moment où le gouvernement équatorien est confronté à une grave crise carcérale provoquée, selon les autorités, par le conflit entre des bandes criminelles liées aux cartels internationaux de la drogue, qui tentent de prendre le contrôle des prisons.
Les 300 meurtres parmi les détenus de diverses prisons équatoriennes et l'insécurité publique croissante en raison de l'augmentation de la criminalité, ont conduit le gouvernement Lasso à demander le soutien d’autres pays comme les États-Unis, l'Espagne, Israël et la Colombie.
De même, les deux dirigeants ont promis d'accélérer le rapatriement de quelque 160 détenus de nationalité colombienne, afin qu'ils purgent leur peine dans leur pays d'origine, bien que l'objectif soit d'appliquer un protocole continu et régulier pour faciliter les procédures.
Lasso a souligné que cela contribuerait à réduire la surpopulation carcérale et a remercié le "soutien déterminé" de l'exécutif colombien sur la question de la sécurité, à un moment où l'Équateur traverse une "crise sécuritaire".
Lors de la rencontre de dimanche, Duque et Lasso ont également abordé d'autres questions de coopération et d'intégration.
Duque a annoncé qu'au début de l'année prochaine une réunion se tiendrait dans les îles équatoriennes des Galapagos, pour ratifier la création d'un corridor marin protégé par les gouvernements de l'Équateur, de la Colombie, du Panama et de Costa Rica.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала