Un général américain explique le retard des États-Unis dans les missiles hypersoniques

© Sputnik . Ildous Gilyazutdinov / Accéder à la base multimédiaTir d'un missile hypersonique Moskit
Tir d'un missile hypersonique Moskit - Sputnik Afrique, 1920, 21.11.2021
S'abonnerTelegram
Les États-Unis doivent rattraper leur retard sur la Russie et la Chine dans une nouvelle course aux armements hypersoniques avancés qui volent à au moins cinq fois la vitesse du son et peuvent manœuvrer pour échapper aux défenses, a reconnu le chef adjoint des opérations spatiales de l'US Space Force.
Intervenant samedi 20 novembre au Canada lors du forum d’Halifax sur la sécurité internationale, le général David Thompson, chef adjoint des opérations spatiales de l'US Space Force, a avoué que les États-Unis avaient accusé un fort retard sur Moscou et Pékin en matière de technologie des missiles hypersoniques.

"Nous ne sommes pas aussi avancés que les Chinois ou les Russes en termes de programmes hypersoniques", a-t-il constaté.

Les raisons pour lesquelles les États-Unis sont à la traîne par rapport à leurs concurrents sont selon lui la bureaucratie et le prix excessif du développement de tels systèmes.
"À mon avis, je dirai que la bureaucratie que nous avons intégrée à notre entreprise d'acquisition de défense, pas seulement dans l'espace, mais dans d'autres domaines, nous a ralentis", a estimé le général.

Le développement de ces systèmes demande des risques

"Le fait que nous n'ayons pas eu besoin d'aller aussi vite depuis une vingtaine d'années ne nous a pas poussés ou obligés à aller aussi vite", a-t-il ajouté.
Pour accélérer le processus d’acquisition, de mise en service et d’exploitation des systèmes hypersoniques, M.Thompson appelle Washington à adopter une approche différente et à accepter un peu plus de risques, voire des risques d’échec.
Le général américain a évoqué le retard de son pays dans le domaine des systèmes hypersoniques peu après de nouveaux tests réussis du missile hypersonique russe Zirkon.
Les missiles hypersoniques sont considérés comme une technologie de pointe car il est presque impossible de les suivre et de les intercepter en raison de leur grande vitesse et de leur capacité à changer de direction en plein vol.

Les missiles hypersoniques Zirkon en service dans la marine russe dès 2022

Vladimir Poutine a annoncé début novembre que les missiles hypersoniques Zirkon seraient livrés à la marine russe l’année prochaine.

"Je tiens à ajouter que les tests du missile hypersonique navalisé Zirkon touchent à leur fin. Au cours des tests, il a détruit comme prévu des cibles terrestres et maritimes. Les tirs ont été effectués depuis des navires de surface et des sous-marins en plongée. Ces missiles seront mis en service dans la marine à partir de l’année prochaine", a-t-il indiqué lors d’une réunion avec le commandement du ministère de la Défense et des chefs d’entreprise du complexe militaro-industriel.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала