COP26: tout cela pour "réaffirmer un objectif qui a déjà été affirmé il y a cinq ans"

© REUTERS / Yves HermanLe sommet de Glasgow
Le sommet de Glasgow - Sputnik Afrique, 1920, 20.11.2021
S'abonnerTelegram
La COP26 sur le climat vient de se conclure sans marquer de véritable progrès, constate Jean-Christophe Bas, ancien cadre à la Banque mondiale, au micro de Rachel Marsden.
Lors de la conférence de la COP26 sur le climat qui a duré toute la première moitié du mois de novembre, les dirigeants mondiaux n’auraient guère avancé.
C’est ce qu’explique Jean-Christophe Bas, président des "Connecteurs pour la paix" et ancien chef du dialogue politique à la Banque mondiale:
"On peut se demander si aujourd’hui, il est encore légitime de réunir 30.000 personnes venues du monde entier pendant 15 jours à Glasgow pour décider qu’on réaffirme un objectif qui a déjà été affirmé il y a cinq ans à la COP21."
Même s’il considère que l’objectif de limiter l’augmentation de la température de la Terre à 1,5° est important, l’ancien cadre à la Banque mondiale ne mâche pas ses mots:
"Ce qui est désolant, c’est de se dire aujourd’hui qu’on ne se donne pas les moyens et on ne crée pas les contraintes nécessaires pour atteindre cet objectif."
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала