L’équipage d’un bombardier russe filme les pilotes japonais qui l’interceptent – vidéo

© Service de presse du ministère de la Défense / Accéder à la base multimédiaTu-95
Tu-95 - Sputnik Afrique, 1920, 19.11.2021
S'abonnerTelegram
Les pilotes de bombardiers russes Tu-95MS ont pu filmer leurs homologues nippons qui les accompagnaient alors qu’ils effectuaient une mission conjointe avec les forces aériennes chinoises.
Lors d’une mission de patrouille menée conjointement avec les forces aériennes chinoises, les pilotes de bombardiers stratégiques russes Tupolev Tu-95MS ont filmé les pilotes de chasseurs japonais qui étaient en train de les intercepter.
Sur une vidéo rendue publique par le ministère russe de la Défense, les avions japonais s’approchent des bombardiers russes à une distance presque identique à celle qui les sépare des chasseurs russes. À un moment, l’opérateur fait un zoom avant qui permet de voir les visages des pilotes nippons:
Auparavant, la Défense russe a constaté le déroulement avec succès d’une mission de patrouille aérienne conjointe impliquant des appareils russes et chinois au-dessous des mers du Japon et de Chine orientale. Selon le ministère, au total quatre bombardiers stratégiques, dont deux Tu-95MS russes et deux Xian H-6 chinois, ont pris part à la mission.
Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a pour sa part précisé que les bombardiers stratégiques étaient, à certaines parties de l’itinéraire, accompagnés par des avions de chasse F-16 et F-15 des forces aériennes japonaises.

Divers exercices dans la région

Du 14 au 17 octobre, Moscou et Pékin avaient mené des exercices stratégiques conjoints en mer du Japon qui impliquaient notamment le grand navire de lutte anti-sous-marine russe Amiral Panteleïev, ainsi que deux destroyers chinois et des submersibles.
Le 15 octobre, le ministère russe de la Défense a fait savoir que le destroyer Chafee de l’US Navy, participant lui aussi à des exercices au-dessus de la mer du Japon, s’était approché des eaux territoriales russes et avait failli violer la frontière nationale.
Un navire russe a dû lancer une mise en garde au destroyer américain sur la fréquence de communication maritime internationale et prévenir l’USS Chafee qu'il entrait dans une zone fermée à la navigation en raison d’exercices militaires incluant des tirs d’artillerie.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала