Pourquoi les pompiers du Haut-Rhin seront-ils bientôt équipés de caméras individuelles?

© Photo Pixabay / djedjVéhicule des sapeurs-pompiers
Véhicule des sapeurs-pompiers - Sputnik Afrique, 1920, 18.11.2021
S'abonnerTelegram
Alors que le gouvernement cherche à sécuriser le travail des pompiers en intervention, les centres d’incendie et de secours de Mulhouse, d’Illzach et de Colmar vont équiper leurs soldats du feu de caméras de surveillance individuelles qui permettront d’identifier les auteurs des faits en cas de violence.
Les pompiers seront bientôt munis de caméras de surveillance individuelles à Mulhouse, Illzach et Colmar (Haut-Rhin), rapporte Actu.
Le préfet du Haut-Rhin arrivera à 16h30 ce 18 novembre au centre d’incendie et de secours de Mulhouse pour remettre les caméras visant à combattre des violences contre le service d’incendie et de secours (SIS) du département qui a relevé 32 faits en 2020.
Ainsi, les vidéos, qui seront conservées pendant trois ans, doivent permettre d’identifier les auteurs de violences et seront également utilisées à des fins pédagogiques pour les pompiers en formation.

Agressions contre les pompiers

Cette mesure a déjà été introduite dans certains départements touchés par des violences dans le cadre de l’expérimentation lancée en 2019 par Christophe Castaner, alors ministre de l'Intérieur. Selon Actu, l’Oise a lancé en janvier dernier le plan "Protégeons nos pompiers" prévoyant vers 2022 notamment l’achat de 152 caméras-piétons qui seront réparties dans l’ensemble des 42 centres de secours du territoire.
La mesure vise à dissuader les agresseurs, mais aussi à collecter des preuves en cas de violence dans ce département qui recense 176 faits d’agressions physiques ou verbales et 457 sapeurs-pompiers touchés en cinq ans, précise le site d'information.
Au total, 1.764 agressions contre les sapeurs-pompiers ont été enregistrées en France en 2020, année marquée par plusieurs confinements en raison de la pandémie de Covid, contre 2.045 en 2019, soit une baisse de 13,7%. Cela correspond à 4,8 agressions par jour (5,6 en 2019), selon un rapport de la direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises (DGSCGC).

Mesures gouvernementales

Pour endiguer cette tendance, le gouvernement prend des mesures visant à prévenir et lutter contre les agressions ciblant les sapeurs-pompiers. En août 2020, le ministre de l’Intérieur a signé et fait diffuser dans l’ensemble des préfectures un plan prévoyant le renforcement des mesures de coordination opérationnelle, relatives aux personnels, techniques et matérielles, ainsi que la mise en place d’un observatoire national.
En outre, l'Assemblée nationale a adopté le 16 novembre le projet de loi soumis par le député Fabien Matras, qui prévoit notamment le déploiement généralisé des caméras-piéton dans les SIS et le durcissement des sanctions pénales contre les agresseurs de sapeurs-pompiers. La loi sera promulguée d'ici la fin de l'année pour faciliter le travail des sapeurs-pompiers.

"Ces mesures permettront à ces derniers, civils comme militaires, d’être mieux protégés et de mieux prévenir ce phénomène", indique la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France sur son site.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала