Moscou poursuit les évacuations de Russes et d’étrangers hors d’Afghanistan

© Sputnik . Mikhail Alaeddine / Accéder à la base multimédiaKaboul
Kaboul - Sputnik Afrique, 1920, 18.11.2021
S'abonnerTelegram
L’évacuation des étrangers en Afghanistan par Moscou se poursuit depuis le 15 août, jour de la prise de Kaboul par les talibans*. La précédente évacuation à grande échelle avait eu lieu en août, lorsque l'armée russe avait rapatrié environ 400 citoyens de Russie, de Biélorussie, du Kirghizistan, du Tadjikistan et d'Ouzbékistan.
Le 18 novembre, sur ordre de Vladimir Poutine, trois avions sont arrivés en Afghanistan pour évacuer 380 citoyens de Russie et d'autres pays, a déclaré le ministère russe de la Défense.
"Actuellement, trois avions de transport militaire Il-76 [...] ont livré une aide humanitaire à l'aéroport de Kaboul et effectuent les embarquements des personnes à évacuer", a-t-il été indiqué.
Les militaires précisent que chaque avion a à son bord une équipe médicale et 36 tonnes de fret humanitaire destinées à la population afghane, dont des médicaments, de l’eau potable, de la nourriture et des couvertures.
Outre les Russes, des citoyens de Biélorussie, du Kirghizistan, d'Arménie, d'Ukraine et d'Afghanistan sont aussi pris en charge.

Évacuation d'Afghanistan

L’évacuation des étrangers se poursuit depuis le 15 août, jour de la prise de la capitale afghane par les talibans*. Depuis leur arrivée au pouvoir, ceux-ci sont confrontés à une vague d'attentats menés par Daech**.
Le 25 août, le ministre de la Défense Sergueï Choïgou a organisé l’évacuation de plus de 500 citoyens de Russie, d’États membres de l’Organisation du traité de sécurité collective (Biélorussie, Kirghizistan, Tadjikistan et Ouzbékistan) et d’Ukraine via quatre avions de transport militaire.
Le 27 août, la France a annoncé mettre fin à son pont aérien Kaboul-Paris pour évacuer les Afghans menacés par les talibans*. Près de 3.000 personnes, dont une centaine de ressortissants français et plus de 2.600 Afghans menacés pour avoir travaillé pour la France ou pour leur engagement en faveur des droits humains, ont été évacués, a précisé l'état-major des Armées.
Au total, l'armée française a assuré 26 rotations entre Kaboul et la base aérienne 104 d'Abou Dhabi, pivot du dispositif, et 16 vols entre Abou Dhabi et Paris.
*Organisation sous sanctions de l'Onu pour activités terroristes
**Organisation terroriste interdite en Russie
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала