Route inondée et élus scandalisés: une écluse défectueuse fait déborder le canal Saint-Martin– vidéo

© Photo Pixabay/BarbaudCanal Saint-Martin
Canal Saint-Martin - Sputnik Afrique, 1920, 16.11.2021
S'abonnerTelegram
Le fameux canal parisien est sorti de son lit, alors qu’aucune intempérie n’était à déplorer. Le dysfonctionnement d’une écluse a causé l’inondation de la chaussée voisine, au grand dam des riverains et des élus locaux.
Alors que les inondations se multiplient dans l’Ouest canadien suite à des pluies diluviennes, certains quais parisiens ont connu le même sort ce 15 novembre… sans qu’aucune goutte ne tombe du ciel!
Dans la soirée, le canal Saint-Martin a en effet débordé à cause d’un problème d’écluse, rapporte Le Parisien. Les quais de Jemmapes et de Valmy ont été noyés sous plusieurs centimètres d’eau, freinant considérablement le trafic, comme le montrent des vidéos circulant sur les réseaux sociaux.
L’incident était en réalité dû à un dysfonctionnement électrique sur l’une des écluses du canal, que les agents ne sont pas parvenus à ouvrir. Il a fallu attendre le renfort des pompiers pour la débloquer manuellement. "Du jamais-vu", déplore auprès du Parisien Alexandra Cordebard, maire du 10e arrondissement (PS).
La situation est finalement revenue à la normale le lendemain matin, les services de nettoyage déblayant les quais, a souligné Dan Lert, adjoint au maire en charge de la transition écologique.
L’incident n’a pas fait de blessés mais a causé quelques dégâts matériels. Les pompiers ont en particulier dû intervenir dans le parking d’un immeuble inondé.
Le sinistre remet sur le tapis la délicate question de l’automatisation des écluses. En 2014, le sujet avait déjà provoqué d’importants mouvements de grèves, les éclusiers craignant de voir leur métier disparaître à terme.

Un canal pas très net

Le canal Saint-Martin a été au centre de plusieurs polémiques ces dernières années. Son état de saleté a notamment été pointé du doigt à plusieurs reprises. Ses berges accueillent en effet de nombreux flâneurs en soirée, lesquels jettent parfois dans l’eau leurs détritus.
En 2016, la municipalité avait d’ailleurs procédé à une opération de maintenance, qui avait fait remonter à la surface toutes sortes de déchets: des dizaines de bouteilles d’alcool, mais aussi des trottinettes, des Vélib ou des scooters.
Quelques mois plus tard, l’ONG Surfrider avait mené une opération de sensibilisation sur les rives du canal, ramassant quelque 15.000 mégots de cigarettes en moins d’une heure.
Plus récemment, des campements de migrants avaient également fait leur apparition à quelques encablures du canal, en particulier dans le jardin de Villemin. Celui-ci avait finalement été évacué en juin.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала