"N*que la police", "sales Français de merde": des agents en civil violentés dans le Rhône

© Photo Pixabay / geraltUne voiture de police (image d'illustration)
Une voiture de police (image d'illustration) - Sputnik Afrique, 1920, 16.11.2021
S'abonnerTelegram
En pause déjeuner, trois fonctionnaires de police en civil ont été passés à tabac par deux individus dans le Rhône. Des insultes ont été proférées à l’encontre des agents et des crachats projetés sur leur voiture. Un policier a été sérieusement blessé.
Trois policiers en civil ont été agressés par un couple qui affirme avoir été la cible d’un mauvais regard, à la sortie d'un fast-food, à Villeurbanne, dans le Rhône, relate le 15 novembre Lyon Mag.
Selon le site, les fonctionnaires ont été insultés le 12 novembre par ces individus qui les ont traités de "sales Français de merde" et "de fils de p*te".
Lorsque les agents de police ont tenté de calmer la situation, ils ont révélé leur profession aux agresseurs. La situation a alors dégénéré.
Le média indique que la femme a craché à plusieurs reprises sur le véhicule des forces de l’ordre, criant "n*que la police". Parallèlement, l’homme a attaqué les fonctionnaires en leur donnant des coups de pied et de poing pour échapper à une interpellation.
Un gendarme hors service est même venu prêter main-forte aux agents violentés. Il a aussi subi des insultes et a déposé plainte.
Les deux personnes en cause ont été arrêtées avant d’être placées sous contrôle judiciaire. Le site précise que la jeune femme de 22 ans est connue des services de police. Ils seront jugés le 30 décembre pour violences, outrages et rébellion sur personne dépositaire de l’autorité publique.
D’après Lyon Mag, l’un des agents, qui pourrait souffrir d’une fracture du bassin, s’est vu prescrire 15 jours d’Incapacité totale de travail (ITT).

Police et population

Cet incident intervient alors que les relations entre la police et la population restent complexes dans l’Hexagone.
Selon les chiffres compilés par Le Monde en février, les agressions contre la police nationale ont plus que doublé en 20 ans.
Or, aucun chiffre officiel n’est disponible à ce jour sur le nombre de policiers ou gendarmes blessés hors service. Il n’est en effet pas établi à chaque fois s’ils ont été ciblés à cause de leur profession ou pour une raison indépendante.
D’après un baromètre Harris interactive paru le 7 juin, quelque 73% des Français déclarent avoir confiance en la police, dont un quart dit avoir "toute confiance" en l’institution.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала