La construction d’une centrale nucléaire près du canal de Suez au cœur d’un entretien Poutine-Sissi

© Sputnik . Galina KmitPort-Saïd, Egypte
Port-Saïd, Egypte - Sputnik Afrique, 1920, 15.11.2021
S'abonnerTelegram
Le règlement des crises au Proche-Orient et en Afrique ainsi que la construction de la première centrale nucléaire en Égypte ont été évoqués lors d’un entretien entre Vladimir Poutine et Abdel Fattah al-Sissi.
Les Présidents russe et égyptien se sont penchés sur la mise en œuvre de plusieurs projets conjoints dont la construction de la première centrale nucléaire égyptienne et la création d’une zone industrielle russe près du canal de Suez, a annoncé ce lundi 15 novembre le service de presse du Kremlin à l’issue d’un entretien téléphonique entre Vladimir Poutine et Abdel Fattah al-Sissi.

Les interlocuteurs ont focalisé leur attention sur les liens économiques et commerciaux, notamment sur la réalisation de projets d’envergure comme la construction de la première centrale nucléaire égyptienne de conception russe et la mise en place d’une zone industrielle près du canal de Suez", a indiqué le service de presse.

Le Kremlin a salué le développement des relations entre la Russie et l’Égypte qui ont le caractère d’"un partenariat global et d’une coopération stratégique".
MM.Poutine et Sissi ont en outre examiné les mesures à prendre pour contribuer au règlement des crises au Proche-Orient et en Afrique, selon le service de presse.

Centrale nucléaire en Égypte

La centrale nucléaire que la Russie doit construire à Al-Dabaa, au bord de la Méditerranée, comprendra quatre réacteurs de 1.200 MW de génération 3+ répondant aux exigences de l’Agence internationale pour l’énergie atomique (AIEA), ont précédemment annoncé les représentants du projet au Caire.
En juillet, l'Autorité centrale nucléaire égyptienne (NPPA), qui achève la préparation de l’infrastructure locale à Al-Dabaa, a remis les documents requis à l'autorité nationale de radioprotection et de sécurité nucléaire (ENRRA) en vue d’obtenir des permis de construction pour les réacteurs 1 et 2 de la structure.
Fin septembre, le groupe russe Rosatom a annoncé que l’ENRRA devrait délivrer les permis nécessaires au second semestre 2022.
Moscou et Le Caire ont signé un accord intergouvernemental sur la création de la centrale nucléaire d’Al-Dabaa en novembre 2015 et un contrat approprié fin décembre 2016. Le coût du projet est évalué à 30 milliards de dollars. L’Égypte s’est vu octroyer un crédit russe de 25 milliards de dollars qui permettra de couvrir 85% des travaux, le reste sera financé par des investisseurs privés.
Les quatre réacteurs de la centrale devraient être construits d’ici 2028-2029.

Zone industrielle russe à Port-Saïd

Le projet de création d’un parc industriel pour les sociétés russes à l'est de Port-Saïd prévoit la mise en place d’une zone spéciale au régime fiscal allégé et aux tarifs d’électricité avantageux.
Selon le site officiel du projet, la zone industrielle est censée être "une plateforme d’accès des sociétés russes au Proche-Orient et à l’Afrique". Pour pouvoir bénéficier de ses avantages, les sociétés russes devront créer des filiales locales selon les lois égyptiennes.
Les gouvernements russe et égyptien ont signé un accord approprié en mai 2018. La société de gestion RPZ pourra louer le terrain de 525 hectares pour une période de 50 ans.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала