Explosion à Liverpool: le chauffeur aurait piégé le terroriste présumé dans le taxi et évité le pire

Liverpool - Sputnik Afrique, 1920, 15.11.2021
S'abonnerTelegram
Près d’un hôpital à Liverpool, une voiture a explosé après que le chauffeur avait quitté le véhicule et enfermé son passager au comportement suspect. Celui-ci avait demandé à se rendre vers une cathédrale, mais a vraisemblablement changé d’avis compte tenu du trafic dense. Des lumières transparaissaient sous ses vêtements.
Le conducteur de taxi dont la voiture a explosé le 14 novembre à Liverpool semble avoir déjoué un attentat de grande envergure.
Ayant fait un mort et un blessé, l’explosion a eu lieu près d’un hôpital pour femmes. Les faits se sont déroulés dans la matinée, peu avant les commémorations du dimanche du Souvenir (armistice 1918) prévues près de la cathédrale de la ville, indique le Daily Mail.
Selon une source citée par le quotidien, le chauffeur, David Perry, s’est méfié du comportement de son client. Dans un premier temps, il a demandé à être déposé près du lieu de culte. En raison d’embouteillages, l’accès au lieu a été perturbé. Le passager a alors changé d’avis et a demandé à se rendre plutôt à l’établissement de santé situé à 800 mètres de la cathédrale.
Ensuite, le conducteur a repéré des taches de lumière qui transparaissaient sur les vêtements de ce dernier et a arrêté le moteur. La déflagration a eu lieu après qu’il avait sauté hors de la voiture et verrouillé les portes, poursuit le Daily Mail.

Victimes

L’auteur de l’explosion est décédé. Le chauffeur a été emmené à l’hôpital pour soigner ses blessures, "qui ne mettent pas sa vie en danger", a fait savoir la police du comté d’Angleterre du Merseyside. L’homme est rentré chez lui dans la soirée.

Enquête

La police britannique suppose que seul le détonateur a explosé sans la charge principale. Trois individus de 29, 26 et 21 ans ont été interpellés par la police antiterroriste qui n’a cependant pas encore qualifié les faits d’attentat terroriste. Les forces de l’ordre ont appelé la population à la vigilance.
L’enquête a été confiée à l'unité de lutte contre le terrorisme du Nord-Ouest, basée à Manchester. Pour l’heure, l’identité du suspect est inconnue.
Le Premier ministre Boris Johnson a remercié les services d'urgence pour leur "réponse rapide et leur professionnalisme" et la police pour leur "travail en cours sur l'enquête".
L’hôpital concerné a déclaré avoir immédiatement restreint l'accès aux visites jusqu'à nouvel ordre et orienté les patients vers d'autres établissements de santé.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала