L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik Afrique, 1920, 22.09.2021
Covid-19

Un pays européen demande aux non-vaccinés de se confiner, une première

© Sputnik . Sergueï Pivovarov  / Accéder à la base multimédiaVienne
Vienne  - Sputnik Afrique, 1920, 14.11.2021
S'abonnerTelegram
Le chancelier autrichien a annoncé que les personnes non-vaccinées ou non guéries du Covid-19 seraient confinées à partir du 15 novembre dans le but de favoriser un recul de la propagation du coronavirus.
Plusieurs millions d'Autrichiens qui ne sont pas complètement vaccinés contre le Covid-19 devront se confiner dès lundi, a annoncé dimanche le chancelier Alexander Schallenberg.
"La situation est grave", a-t-il constaté lors d'une conférence de presse à l'issue d'une réunion à distance avec les gouverneurs des neuf provinces du pays. "Nous ne prenons pas cette mesure le coeur léger mais malheureusement elle est nécessaire."
Environ 65% des Autrichiens sont complètement vaccinés, l'un des taux les plus bas d'Europe occidentale, ce qui s'explique en partie par une réticence générale à la vaccination et par l'opposition au vaccin défendue par le Parti de la liberté, le troisième du Parlement par le nombre d'élus.

Eviter de nouvelles mesures pour les vaccinés

Alors que les Pays-Bas ont fait le choix jeudi d'un confinement partiel de l'ensemble de la population, le gouvernement autrichien, contrôlé par le Parti populaire (ÖVP, conservateur), a expliqué vouloir éviter d'imposer de nouvelles restrictions aux personnes déjà complètement vaccinées.
"Nous devons augmenter le taux de vaccination. Il est honteusement bas", a souligné Alexander Schallenberg.

Motifs impérieux

Le confinement ne concernera pas les enfants de 12 ans et moins. Toutes les autres personnes non-vaccinées ne pourront sortir de leur domicile que pour des motifs précis, par exemple pour se rendre à leur travail ou faire des achats de première nécessité, a précisé le ministre de la Santé, Wolfgang Mückstein, lors de la conférence de presse, ajoutant que la mesure s'appliquerait pour une période initiale de dix jours.

De nombreux responsables politiques, y compris au sein de l'ÖVP et des services de sécurité, ont déjà exprimé leur scepticisme sur la capacité à appliquer un confinement qui ne concerne qu'une partie de la population.

Alexander Schallenberg et son ministre de l'Intérieur, Karl Nehammer, ont assuré que la police procéderait à des contrôles stricts.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала