L'UE se félicite des engagements pris lors de la COP26

© Sputnik . Grigory SysoevUrsula von der Leyen
Ursula von der Leyen - Sputnik Afrique, 1920, 14.11.2021
S'abonnerTelegram
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s’est félicitée des engagements pris lors de la COP26 à Glasgow, estimant qu’il s’agit d’un "pas dans la bonne direction".
Dans une déclaration sur les résultats de la COP26 qui a clôturé ses travaux samedi, Mme von der Leyen a insisté qu’"il faut maintenant mettre en œuvre les promesses de Glasgow aussi rapidement que possible et viser plus haut ensuite".
"L'objectif de 1,5 degré Celsius reste à notre portée; mais le travail est loin d'être fini", a-t-elle souligné.
"Nous devons donc poursuivre nos efforts, afin que la conférence sur le climat de l'année prochaine en Égypte confirme que nous sommes sur la bonne voie pour atteindre la cible de 1,5 degré", a indiqué la présidente de l’exécutif européen.
S’agissant du "Pacte de Glasgow pour le climat" adopté à l’issue de la COP26, Mme von der Leyen a tenu à féliciter "tous ceux qui ont travaillé sans relâche pour rendre cet accord possible".

"Assumer ses responsabilités"

"Si tous les engagements à long terme annoncés à Glasgow sont mis en œuvre, nous devrions contenir le réchauffement climatique à moins de 2 degrés", a-t-elle relevé.
Toutefois, a-t-elle ajouté, "chacun doit assumer ses responsabilités". "Dans l'Union européenne, nous allons réduire nos émissions d'au moins 55% d'ici 2030. Nous deviendrons le premier continent neutre pour le climat d'ici 2050. Et nous continuerons d'aider nos partenaires à accélérer leur transition climatique", a souligné Mme von der Leyen.
Les 197 pays participants à la COP26 ont adopté samedi, à la suite de difficiles négociations, le "Pacte de Glasgow pour le climat" qui vise à accélérer la lutte contre le réchauffement climatique.
Ce texte appelle notamment à "intensifier les efforts vers la réduction du charbon sans systèmes de capture (de CO2) et à la sortie des subventions inefficaces aux énergies fossiles". Il exhorte également les États membres à relever leurs engagements de réductions plus régulièrement que prévu dans l'accord de Paris, et ce dès 2022.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала