L'application TousAntiCovid et un masque - Sputnik Afrique, 1920, 22.09.2021
Covid-19

États-Unis: 112 doses de Pfizer pour adultes injectées par erreur à des enfants en Virginie

© AFP 2022 FRED TANNEAUUne infirmière tient une seringue avec le vaccin de Pfizer, le 31 mai 2021
Une infirmière tient une seringue avec le vaccin de Pfizer, le 31 mai 2021 - Sputnik Afrique, 1920, 13.11.2021
S'abonnerTelegram
Une pharmacie dans le village d’Aldie en Virginie a administré par erreur des doses du vaccin de Pfizer pour adultes à 112 enfants. Elle avait voulu compenser le fait qu’elle ne possédait pas les nouvelles doses, selon des responsables locaux interrogés par le Washington Post.
Stupeur dans le village d’Aldie en Virginie. La pharmacie Ted a rendu son stock de vaccins aux autorités sanitaires locales suite à la vaccination de 112 enfants avec des doses de Pfizer destinées aux adultes. Les doses ont été administrées entre le 3 et le 4 novembre. C’est Dasha Hermosilla, mère d’une fille de sept ans, qui a signalé le problème après avoir constaté que le capuchon était de couleur violette. En effet, les fioles des vaccins destinés aux adultes ont un capuchon violet alors que celles pour les enfants sont de couleur orange. Au micro de Fox 5, elle exprime sa déception.
Elle a demandé à la pharmacie si c’était normal que la couleur du capuchon de la fiole soit violette. Il lui a été assuré que c’est normal, mais, après avoir effectué une recherche sur Google, ses soupçons se sont confirmés. Cette mère a communiqué auprès de la chaîne News4 cette information. Il faut noter que d’autres parents ont fait de même, ce qui a poussé les autorités sanitaires locales à se saisir de l’affaire. L’Ordre des pharmaciens de Virginie (Virginia’s Board of Pharmacy) a déclaré à la Fox 5 qu'il n'était pas en mesure de révéler s'il y avait une enquête sur une éventuelle violation de la loi ou de la réglementation en vigueur.

Que faire après une dose administrée par erreur?

Le département de la santé du comté de Loudoun a contacté les parents concernés. Dans un communiqué, il assure avoir retiré l’agrément à la pharmacie pour la vaccination contre le Covid-19 et que celle-ci a retourné les doses restantes. Concernant la dose de vaccin administrée par erreur, le département ne recommande pas de refaire tout de suite une nouvelle injection et préconise d’attendre 21 jours avant d’administrer une nouvelle dose. Il est également recommandé de consulter un médecin afin de prendre une décision concernant le schéma vaccinal. Il est proposé par l’autorité sanitaire deux possibilités. La première possibilité est d’attendre ces 21 jours pour recommencer le schéma vaccinal ou bien d’administrer la seconde dose de vaccin dans le second cas de figure.
David Goodfriend, le directeur du département de la santé, a indiqué ce jeudi 11 novembre auprès du Washington Post que la pharmacie incriminée a utilisé la formule destinée aux adultes, car ils ne possédaient pas la formule spécifique pour les enfants. Il a ajouté que le problème que l’on peut rencontrer dans ce type de situation est un souci de dosage et qu’il est plus difficile de déterminer si le dosage a été correct. Selon lui, il est possible que les enfants aient reçu une dose supérieure aux préconisations en vigueur, mais il est également possible que la dose administrée soit inférieure, d’où les interrogations des parents qui réfléchissent à revacciner leurs enfants. Comme le rappelle le département de la santé dans son communiqué, le dosage du vaccin pour adultes est de 0,3 ml quand celui destiné aux enfants est de 0,1 ml.
Esther Megally, propriétaire de la pharmacie incriminée, a été contactée par le Washington Post le 11 novembre et a refusé de commenter la situation. "C'est une journée de travail pour nous maintenant, et nous sommes un peu occupés. Je suis désolée".

Une campagne de vaccination pour enfants à peine lancée

Outre-Atlantique, la campagne de vaccination des enfants entre 5 et 11 ans a commencé au début du mois de novembre. Le 10 novembre, le coordonnateur de la lutte contre la pandémie à la Maison-Blanche Jeff Zients a annoncé que 900.000 enfants ont déjà reçu leur première dose de vaccin et que 700.000 créneaux de vaccination ont été réservés pour les prochains jours. 20.000 lieux de vaccination leur seront spécialement dédiés.
Rochelle Walensky, directrice des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), a rappelé que même si les enfants sont davantage résistants face à ce virus que les adultes, ils restent à risque.
Il faut par ailleurs ajouter que Pfizer a publié un clip vidéo le 1er novembre dans lequel il remercie les enfants qui ont participé aux essais de ce vaccin spécifique et représente ceux-ci en superhéros.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала