Les électeurs de gauche regardent de plus en plus vers Le Pen et Zemmour

© AFP 2022 NICOLAS TUCATEric Zemmour
Eric Zemmour - Sputnik Afrique, 1920, 12.11.2021
S'abonnerTelegram
La possible candidature d’Éric Zemmour séduit-elle la gauche? C’est ce que montrent les résultats d’un sondage Odoxa-Saegus-l’Obs. Bien que 24% de cet électorat confient se tourner vers Macron à 24%, 20% se disent prêts à préférer Marine Le Pen ou Éric Zemmour au prochain scrutin.
À cinq mois de l’élection présidentielle, l’électorat de la gauche est déboussolé. Un sondage pour l’Obs constate que ses électeurs historiques se tournent vers d’autres candidats.
L’étude a été menée en ligne par Odoxa-Saegus-l’Obs entre le 5 et le 8 novembre auprès de 3.005 Français. Parmi les électeurs qui ont voté au moins une fois pour un candidat présidentiel de gauche depuis 1995, seulement 32% se déclarent prêts à voter pour un candidat de gauche en 2022, 40% à voter pour un autre candidat qu’un concurrent de gauche et 28% comptent s’abstenir.
"En ne considérant que les anciens électeurs de gauche décidés à participer au vote, il apparaît que 45% d’entre eux souhaitent se prononcer pour un candidat de gauche et 55% pour un autre candidat", relève le sondage.
Parmi les autres candidats figurent Emmanuel Macron (24%), Éric Zemmour et Marine Le Pen (deux 20%).

Les ouvriers plus de gauche?

Parmi les électeurs dont l’opinion politique a considérablement évolué se trouvent les ouvriers entre 50 et 64 ans.
"C’est auprès de ce qui était autrefois le cœur électoral de la gauche – les "cols bleus", les "travailleurs" – que l’effondrement est le plus impressionnant: les salariés du secteur privé, et, parmi eux, plus particulièrement les ouvriers, les hommes et les 50-64 ans", explique Gaël Sliman, président de l’institut Odoxa.
Il s’agit d’une baisse de plus de moitié des intentions de vote: si 52% des actuels salariés du secteur privé ont déjà voté à gauche au premier tour d’une des dernières présidentielles, désormais ils ne sont plus que 25% à envisager de le faire de nouveau.
Les ouvriers ne sont à leur tour plus que 26% à voter à gauche (contre 48% précédemment).
"Ces électeurs ont pour point commun de privilégier les questions économiques et sociales aux enjeux de société. Or, à l’heure où les candidats actuels de la gauche semblent parfois tentés par les modes du wokisme, du féminisme radical ou de l’indigénisme, il est probable qu’ils se sentent un peu abandonnés, voire ostracisés", poursuit le président de l’institut.

Intentions de vote dans les derniers sondages

Pour la première fois depuis le début de l’automne, les intentions de vote en faveur du polémiste Zemmour ont diminué, en témoigne le sondage Opinion 2022 réalisé par Elabe pour BFMTV et L'Express. Bien que ce dernier refuse encore de dire s’il sera candidat à la présidentielle, il laisse néanmoins de moins en moins place au doute.
D’après les résultats du sondage, le Président actuel arrive en tête dans toutes les configurations, avec un score allant de 25% à 30%.
Éric Zemmour - Sputnik Afrique, 1920, 10.11.2021
Éric Zemmour: "Emmanuel Macron veut réimposer le thème de la crise sanitaire"
De son côté, Éric Zemmour perd 1 à 2 points. En cas de candidature de Xavier Bertrand ou Valérie Pécresse, il recueille 14% des intentions de vote, 13% en cas de candidature de Michel Barnier et 15% en cas de candidature d'Éric Ciotti et Philippe Juvin.
Marine Le Pen enregistre également une baisse, recueillant 17% des intentions de vote au premier tour en cas de candidature de Xavier Bertrand ou Éric Ciotti, et 18% en cas de candidature de Valérie Pécresse, Michel Barnier ou Philippe Juvin.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала