Joggeuse disparue: ces questions qui restent en suspens

© Photo Pixabay / skeezeUne femme qui court
Une femme qui court - Sputnik Afrique, 1920, 12.11.2021
S'abonnerTelegram
Plus de 72 heures après la découverte de la jeune Lisa saine et sauve, les enquêteurs font toujours face à de nombreuses questions restées sans réponse dans cette affaire énigmatique. Voici six éléments clés qui ne collent pas dans le récit de la jeune femme auditionnée ce vendredi.
Les conditions de sa disparition demeurent mystérieuses. Lisa, la jeune joggeuse de 17 ans retrouvée le 9 novembre en Mayenne après avoir disparu pendant près de 24 heures, est entendue ce vendredi par les enquêteurs pour éclaircir les circonstances, relatent Le Parisien et LCI.
Toutefois, le récit de la jeune femme présente quelques failles pointées par Le Parisien.

Sa version

Retrouvée en état de choc, la lycéenne de 17 ans a livré sa version des faits aux enquêteurs à l’hôpital. Elle a raconté avoir été enlevée le 8 novembre par deux individus à bord d’une camionnette verte alors qu’elle faisait son jogging près d’un bois de Saint-Brice (Mayenne).
Inquiet parce qu’elle ne revenait pas, son père part sur ses traces et découvre son téléphone portable, sa montre connectée et ses écouteurs tachés de ce qui ressemble à du sang. Vers 18h40, il alerte les gendarmes. 200 gendarmes de trois départements sont alors mobilisés pour les recherches.
Mardi à 21h30, la jeune fille réapparaît en état de choc dans un restaurant kebab de Sablé-sur-Sarthe. Elle raconte aux enquêteurs être parvenue à déjouer la vigilance de ses kidnappeurs le lendemain soir et à se réfugier dans cette enseigne de restauration rapide.
Après avoir passé une nuit à l’hôpital d’Angers, Lisa est reconduite chez ses parents.

Ce qui ne colle pas

La procureure annonce ensuite la poursuite de l’enquête qui se base notamment sur les déclarations de la jeune femme. Mais que s’est-il passé pendant les 24 heures de la disparition de l’adolescente et s’agit-il vraiment d’un enlèvement?
D’après Le Parisien, une enquête de voisinage et des recoupements techniques menés sur le site ne permettent pas pour le moment de confirmer le récit de la jeune femme.
Gendarmerie - Sputnik Afrique, 1920, 11.11.2021
Polémique autour de la joggeuse disparue: "Imprudent pour une femme de courir seule en forêt"
"De nouveaux éléments corroborent les premiers doutes des enquêteurs. Il y a de plus en plus d’incohérences mais il faut être prudent. Elles pourraient aussi s’expliquer par l’état de la jeune femme au moment de sa première audition très brève", souligne une source proche des investigations.
En outre, malgré les recueils de témoignages, contrôles routiers et l’analyse des caméras de Sablé-sur-Sarthe, rien ne permet de confirmer la camionnette des kidnappeurs, dont la jeune femme ne se souvient pas de la marque, du modèle ou encore de la plaque d’immatriculation. Lisa n’a pu donner de description physique de ses agresseurs, bien qu’ils n’aient pas été cagoulés. De même, la jeune n’a pu non plus donner de détails sur la maison où elle dit avoir été séquestrée pendant 24 heures.
"Enfin, reste aussi la question du mobile: pour quel motif deux hommes auraient voulu enlever la lycéenne? D’après nos informations, celle-ci n’a jamais fait état de violences sexuelles devant les gendarmes. Elle dit en revanche avoir reçu des coups de poing. Mais là encore, les premières analyses médicales révèlent que Lisa souffre de blessures légères, de type égratignures, qui ne semblent pas compatibles avec la violence décrite", conclut le journal.
Toutes ces zones d’ombre devraient être éclaircies avec son audition ce vendredi. En attendant des éclaircissements, et faute de signalement précis, toute traque a été abandonnée sur le terrain.
"Une trentaine de gendarmes sont engagés ce vendredi dans le cadre des investigations menées pour l’enquête judiciaire. Ce même dispositif sera déployé dans le week-end, avec intervention de brigades spécialisées, en fonction des besoins", a indiqué le service communication des gendarmes des Pays de la Loire.
Le parquet de Laval, aux manettes de l’enquête, a prévu de communiquer après l’audition.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала