Tentative d’assassinat du Premier ministre irakien: prémices d’un nouveau chaos?

© AFP 2022 Ahmad Al-RubayeMi-17, Irak
Mi-17, Irak  - Sputnik Afrique, 1920, 11.11.2021
S'abonnerTelegram
Défaites aux élections législatives d’octobre, les milices pro-iraniennes pourraient être responsables de la tentative d’assassinat du Premier ministre irakien. Pour éviter la mort politique, ces groupes paramilitaires vont-ils embraser l’Irak?
Mardi 9 novembre, le Premier ministre irakien a déclaré que les auteurs de la tentative d’assassinat ratée de dimanche à son domicile de Bagdad avaient été identifiés.
Mais Moustafa al-Kazimi n’a pas donné plus de détails et il est fort possible que les opérateurs des trois drones explosifs, qui ont blessé six gardes du corps du Premier ministre, ne soient jamais connus.
Cependant, si aucune preuve n’est encore établie, certaines milices chiites pro-iraniennes sont pointées du doigt. Le mobile? Leur échec cuisant aux dernières élections législatives, qu’elles contestent vigoureusement. Jusqu’à tenter de supprimer le plus important homme de l’État fédéral et ainsi montrer leur force à leurs adversaires politiques, qui voudraient composer sans eux dans le prochain gouvernement?
Éléments de réponse dans ce nouvel épisode de Lignes Rouges en bref.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала