"Nous avons une histoire en commun": comment l’armistice du 11 novembre est commémoré à Moscou

© Sputnik . Ivan Dubrovincommémorations de l’armistice du 11 novembre à Moscou
commémorations de l’armistice du 11 novembre à Moscou - Sputnik Afrique, 1920, 11.11.2021
S'abonnerTelegram
Il y a 103 ans, jour pour jour, l’armistice signé à Compiègne mettait fin aux combats de la Première Guerre mondiale. D’après la tradition, une cérémonie de commémoration s’est tenue ce jeudi 11 novembre au carré français du cimetière de Vvedenskoïe. Des participants ont partagé leurs émotions auprès de Sputnik.
C’est le lieu d’enterrement des soldats de l’armée de Napoléon ainsi que des héros du régiment de chasse Normandie-Niemen. Le carré français du cimetière de Vvedenskoïe accueille depuis plusieurs années la cérémonie du 11 novembre. Cette année n’a pas fait exception. Plusieurs personnes, dont des Français et des Russes, y étaient présentes, respectant les mesures sanitaires, pour assister à la commémoration de l’armistice de 1918.
Sputnik a pu recueillir les impressions de certaines d’entre elles. Philippe, Français habitant Moscou "depuis assez longtemps", estime important d’être présent à la cérémonie et d’honorer les morts de la Première Guerre mondiale et des autres morts pour la France.
"J’ai des ancêtres dans ma famille qui sont décédés dans la Première Guerre mondiale. Tous les pays ont en commun des décès, la France et surtout la Russie. C’est un point important de se rappeler ceux qui sont morts", confie-t-il.
Le conseiller consulaire Olivier Burlotte, qui habite Moscou depuis 2001, juge également "important que les Français se retrouvent dans le monde entier pour célébrer tous ceux, qu’ils soient Français ou autres, qui ont combattu pour la France dans les deux conflits mondiaux et dans tous les conflits".
© Sputnik . Ivan DubrovinСommémorations de l’armistice du 11 novembre à Moscou
Сommémorations de l’armistice du 11 novembre à Moscou - Sputnik Afrique, 1920, 11.11.2021
Сommémorations de l’armistice du 11 novembre à Moscou
Interrogé sur la raison de sa présence à la cérémonie, le lieutenant-colonel à la retraite Igor Nefedov évoque en premier lieu sa participation avec des militaires français à la mission de paix en Bosnie-Herzégovine dans les années 1990.
"En plus, nous avons une histoire en commun. Pendant un temps, j’ai assuré un service dans la ville d’Ivanon, là où régiment de chasse Normandie-Niemen s’est formé", ajoute-t-il.
En effet, le vice-président de l’association Normandie-Niemen en Russie souligne que le carré français du cimetière de Vvedenskoïe "réunit pour toujours les militaires russes et français".

"La fraternité des armes"

Lors de son allocution, l’ambassadeur de France en Russie, Pierre Lévy, qui présidait la cérémonie, a insisté sur l’engagement des soldats russes venus en France en 1916.
"Cette journée de commémoration réunit les peuples russes et français par les souvenirs sur la fraternité des armes. Rappelons-nous le corps expéditionnaire russe en France. En 1916, il est venu à Marseille. Le peuple l’a accueilli avec une immense joie. Ce jour-là, le général Joffre a prononcé des mots qui expriment la reconnaissance du peuple français: " Notre fidèle allié, la Russie, a voulu donner à la France un gage nouveau de son amitié, une preuve plus éclatante encore de son dévouement à la cause commune". Saluons donc le courage des 20.000 soldats russes qui tenaient le front avec nous. 8.000 soldats russes sont tombés sur le sol français", rappelle-t-il, en russe.
Le diplomate a également rappelé l’importance de l’Alliance franco-russe qui a contribué, grâce "à l’offensive audacieuse en Prusse-Orientale", à la victoire dans la bataille de la Marne en septembre 1914.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала