Washington réactive un commandement d’artillerie en Europe sur fond de tensions Otan-Russie

© Photo Pixabay / Zack CulverL'armée américaine
L'armée américaine - Sputnik Afrique, 1920, 10.11.2021
S'abonnerTelegram
Les États-Unis ont officiellement réactivé un commandement d’artillerie en Allemagne. D’après le Washington Times, il s‘agit d’une réponse aux tensions croissante entre l’Otan et une Russie "de plus en plus affirmée".
En juin 1991, le 56e commandement d’artillerie américain était dissous en raison de la signature du traité sur les armes nucléaires de moyenne portée ainsi que par la fin de la guerre froide. Il vient d’être réactivé lundi 8 novembre à Cassel, en Allemagne. Une "très bonne nouvelle", pour le général Christopher Cavoli, commandant de l’armée américaine en Europe et en Afrique.
"Il permettra de mieux synchroniser les tirs et les effets interarmées et multinationaux et d'utiliser les futurs tirs de surface à longue portée dans la zone de responsabilité de l'armée américaine en Europe et en Afrique", a déclaré le général Maranian, commandant de cette nouvelle unité, cité dans un communiqué de l’armée américaine.
Il s’agit d’"une autre réponse aux tensions croissantes entre l'alliance de l'Otan et une Russie de plus en plus affirmée", écrit le journaliste et ancien militaire Mike Glenn dans le Washington Times. Il cite des "récentes actions de la Russie", dont "l’annexion de la Crimée" comme la raison ce renforcement de la présence américaine sur le Vieux continent, alors qu’elle avait tendance à diminuer depuis la chute de l’Union soviétique.

Tensions Otan-Russie

Depuis le 1er novembre, la Russie n’entretient plus de dialogue officiel avec l’Otan, conséquence des multiples expulsions de diplomates russes de l’organisation. Les tensions se sont particulièrement concentrées sur la mer Noire ces dernières semaines, où la Marine américaine envoie régulièrement des destroyers. Des manœuvres vues par Moscou comme une politique de dissuasion.
Les tensions ont également repris en Ukraine avec les indépendantistes du Donbass, alors que la situation était plutôt calme en 2020. Le nouveau ministre ukrainien de la Défense a appelé à renforcer l’armée afin dans un souci de "compatibilité avec les pays de l’Otan".
"Le prix d'une escalade doit être inacceptable pour l'ennemi", a-t-il clamé.
La Russie est même citée dans la crise migratoire qui concerne la Biélorussie, la Pologne et les pays baltes. Mardi 9 novembre, le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a accusé Vladimir Poutine d’être le "commanditaire" des arrivées de migrants dans ces pays, dans une volonté de déstabilisation de l’Union européenne. Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a imputé ces mouvements aux "aventures" des armées occidentales au Moyen-Orient.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала