Appel aux pays développés à financer les efforts de lutte contre le changement climatique

CC BY-SA 4.0 / Diego Delso / Sunset, Kruger National ParkCoucher de soleil dans le parc national Kruger, Afrique du Sud
Coucher de soleil dans le parc national Kruger, Afrique du Sud - Sputnik Afrique, 1920, 10.11.2021
S'abonnerTelegram
L'Afrique du Sud a exhorté, mardi, les pays développés à fournir un soutien financier et technique aux pays en développement pour les efforts d'atténuation et d'adaptation au changement climatique.
"Nous partageons avec d'autres pays en développement le point de vue selon lequel notre propre capacité à réaliser notre ambition climatique, liée à la fois à l'atténuation et à l'adaptation, est intégralement liée au respect par les pays développés de leurs obligations en vertu de la convention", a déclaré la ministre des Forêts, des Pêches et de l'Environnement, Barbara Creecy.
S'adressant à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), Mme Creecy a déclaré que les populations, le secteur privé et la société civile sont exposés au risque physique et transitoire du changement climatique, mais le degré d'exposition et les coûts qui en résultent se manifesteront inégalement, les communautés des pays en développement étant les plus durement touchées.
Notant l'importance des efforts de collaboration pour relever les défis posés par le changement climatique, elle a plaidé pour l'investissement dans l'économie verte et les technologies vertes, car elles offrent des avantages stratégiques pour le continent.
L'Afrique du Sud est un pays où l'eau est rare et les pressions sur la biodiversité telles que le commerce illégal d'espèces, la dégradation des terres, la perte d'habitat et la croissance exponentielle de la population sont des facteurs clés qui risquent de provoquer des épidémies de maladies infectieuses telles que la Covid-19, révèle un rapport du ministère de l’Environnement.
Un investissement continu dans des écosystèmes sains en termes de gestion, de conservation et de restauration des écosystèmes et de la biodiversité est essentiel pour la sécurité de l'eau, de l'alimentation et de l'énergie, la lutte contre les maladies et les catastrophes naturelles, la résilience au changement climatique et pour la reprise économique post-Covid-19, estime-t-on.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала