Une arnaque aux cryptomonnaies aurait fait s’évaporer un demi-million de dollars

© Sputnik . Vladimir Astapkovich / Accéder à la base multimédiaBitcoin cryptomonnaie, image d'illustration
Bitcoin cryptomonnaie, image d'illustration - Sputnik Afrique, 1920, 09.11.2021
S'abonnerTelegram
Une campagne d’arnaque aux faux portefeuilles crypto fait des ravages sur Internet, selon la société spécialisée en cybersécurité Check Point Research. Les escrocs passent par Google pour vanter les mérites de leurs produits.
Les détenteurs de devises virtuelles le savent, les escroqueries ou "Scam" dans le jargon, sont devenues courantes dans le monde des cryptomonnaies. La société spécialisée en cybersécurité Check Point Research vient justement d’alerter sur un nouveau mode d’arnaque.
Les escrocs utilisent la technique du phishing pour pousser leurs victimes à télécharger de faux portefeuilles de cryptomonnaies. Ils passent par Google pour afficher de fausses publicités, censées permettre de télécharger des portefeuilles connus, comme MetaMask. Les liens mènent vers des sites frauduleux, où les assaillants récupèrent les données et mots de passe de leurs victimes.
Dans le cas du portefeuille Phantom, lié à l’écosystème Solana, l’arnaque est encore plus vicieuse, puisque la victime verse directement ses fonds sur le portefeuille des escrocs.
La campagne de phishing a ceci de particulier qu’elle passe directement par des publicités affichées sur Google, les escrocs ne contactant pas directement la victime.
"Je crois que nous sommes à l'avènement d'une nouvelle tendance en matière de cybercriminalité, où les escrocs utiliseront la recherche Google comme principal vecteur d'attaque pour atteindre les portefeuilles cryptographiques, au lieu d'hameçonner leurs victimes traditionnellement par e-mail", explique ainsi dans une note Oded Vanunu, responsable de la recherche sur les failles chez Check Point Research.
L’arnaque a déjà permis de dévaliser des centaines de portefeuilles et plus d’un demi-million de dollars est ainsi parti en fumée, précise la compagnie de cybersécurité. Pour éviter les mauvaises surprises, Check Point Research invite à toujours vérifier les URL des sites de téléchargement.

Squid Game, l’arnaque à trois millions de dollars

Outre les piratages de portefeuilles, les investisseurs doivent également se méfier de certaines cryptomonnaies fumeuses. À côté des cadors comme Bitcoin ou Ethereum, des milliers d’autres devises virtuelles ont en effet vu le jour, attirant les investisseurs à la recherche de la nouvelle pépite. Mais certaines de ces cryptomonnaies cachent des projets plus bancals que d’autres.
C’était finalement le cas du jeton SQUID, inspiré de la série de Netflix, Squid Game. Capitalisant sur la notoriété du feuilleton sud-coréen, la devise a vu son cours exploser, passant de quelques centimes à près de 2.800 dollars en quelques jours. Moment choisi par les développeurs pour finalement retirer toutes leurs billes et mettre le site rattaché au projet hors service, rapporte le Journal du Coin. Les escrocs ont ainsi collecté plus de 3 millions de dollars, selon l’explorer de blockhain BscScan.
Le cours du SQUID s’est inévitablement effondré, repassant bien en dessous du dollar.
L’échangeur centralisé Binance, poids lourd du secteur, a annoncé ouvrir une enquête sur cette cryptomonnaie, rattachée à son réseau, selon Business Insider.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала