Un salarié de l'AP-HP tente de s'immoler par le feu dans un hôpital parisien

© AFP 2022 ALAIN JOCARDUn patient avec le Covid-19 en réanimation, image d'illustration
Un patient avec le Covid-19 en réanimation, image d'illustration - Sputnik Afrique, 1920, 09.11.2021
S'abonnerTelegram
Un agent de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a tenté de s'immoler par le feu lundi à l'hôpital Saint-Louis, où il a été pris en charge, a appris l'AFP de sources concordantes.
Le pronostic vital de l'agent hospitalier, âgé de 47 ans, est engagé, a indiqué à l'AFP le parquet de Paris. En revanche, "l'état de santé de l'agent de sécurité qui lui a porté secours ne nécessite plus d'hospitalisation", a-t-il précisé.
"Un agent a tenté de mettre fin à ses jours en fin de matinée dans un bureau de l'hôpital Saint-Louis", ce qui lui a "causé de graves blessures prises en charge au sein de l'hôpital", indique l'AP-HP dans un communiqué.
"Son geste (a été) immédiatement maîtrisé par un personnel de la sécurité" qui a dû être "admis au service d'accueil des urgences", ajoute le groupe hospitalier.

"Les équipes sont très choquées"

Un porte-parole de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP), intervenue sur les lieux à midi, a précisé à l'AFP qu'"une personne se serait immolée par le feu" et qu'"un personnel de l'hôpital serait intervenu pour l'éteindre avec un extincteur".
Une version corroborée par la mairie du Xe arrondissement qui évoque "un soignant de l'hôpital" sans connaître précisément son poste. "Oui, il s'est immolé", a confirmé à l'AFP la maire Alexandra Cordebard, évoquant "un drame de la vie privée".
"Une enquête en recherche des causes des blessures" a été ouverte et confiée au commissariat du Xe arrondissement de la capitale, a précisé le parquet.
L'AP-HP souligne qu'"un accompagnement et un soutien psychologique ont été très rapidement mis en place pour les professionnels qui le souhaitent" et précise qu'une réunion sur le sujet avec les syndicats de l'hôpital Saint-Louis aura lieu mardi.
"Les équipes sont très choquées", a commenté Mme Cordebard.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала