Un Belge flashé à 306 km/h trouve une parade juridique pour éviter toute condamnation

© Photo Pixabay / PublicDomainPicturesUne voiture roule à pleine vitesse
Une voiture roule à pleine vitesse - Sputnik Afrique, 1920, 09.11.2021
S'abonnerTelegram
Une vitesse supérieure à 300 km/h peut permettre à un automobiliste d’éviter les ennuis en Belgique, comme pour cet homme flashé à 306 km/h. Malgré la vitesse enregistrée, le radar n’a pu photographier sa plaque d’immatriculation. Une histoire insolite alors que le gouvernement déploie des radars tronçons sur sept autoroutes.
Un automobiliste a été flashé le 18 octobre à 306 km/h sur la E313 près de la commune de Bassenge à Liège, en Belgique, mais il devrait éviter toute condamnation, le radar n’ayant pas photographié sa plaque, rapporte le 3 novembre Sudinfo.

"Le radar étant homologué jusqu’à 300km/h, la vitesse mesurée n’est pas juridiquement acceptable", explique au journal Michel Niezen, patron de l’entreprise Sirien, fournisseurs des radars.

Bien que ce chauffard n’ait pas été verbalisé automatiquement, la police peut lui infliger une amende ou une suspension de permis. Mais pour ce faire, elle devra l’identifier sans recourir au radar NK7, qui n’a pas pris de photo de la voiture ni de sa plaque d’immatriculation, alors qu’il a enregistré une vitesse plus de deux fois supérieure à la limite sur l’autoroute, fixée à 120 km/h.
Selon Sudinfo, le conducteur de la voiture a ainsi battu le record de vitesse en Belgique établi par un automobiliste flashé à 287 km/h sur la N25 à hauteur de Nivelles.

Lutte contre les excès de vitesse

Ces faits interviennent alors que le ministre belge de la Justice, Vincent Van Quickenborne, en compagnie de la ministre wallonne de la Sécurité routière, Valérie De Bue, a annoncé le 20 octobre le lancement d’un projet pilote prévoyant de déployer sur sept autoroutes des radars tronçons qui enregistreront les excès de vitesse 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, rapporte l’agence Belga.
Cinq autoroutes sont concernées en Wallonie et deux en Flandre. Toute personne roulant à 129 km/h ou plus (compte tenu de la marge d’erreur technique du radar) sera sanctionnée. Il ne sera donc plus question d'appliquer une marge de tolérance (seuil de vitesse supplémentaire), supérieure à la limite de vitesse légale, qui permet de dresser un procès-verbal.
Ces projets pilotes s’inscrivent dans le cadre de la création du parquet central pour la sécurité routière qui vise à unifier le traitement de ces infractions. "Ils permettront d’identifier avec précision la charge de travail supplémentaire réelle que cela représente pour la police et la Justice de flasher en continu et sans marge de tolérance", explique le ministre dans un communiqué cité par l’agence.
En plus des renforts de policiers, des radars tronçons continuent d’être installés. Actuellement, 72 appareils du genre sont reliés aux centres régionaux de traitement de la police. Dans les mois prochains, 36 radars tronçons supplémentaires (12 en Wallonie et 24 en Flandre) seront mis en place.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала