Ukraine, Donbass, format Normandie: de quoi le chef de la CIA a discuté lors de sa visite à Moscou

© Sputnik . Anton Denissov / Accéder à la base multimédiaLe ministère russe des Affaires étrangères
Le ministère russe des Affaires étrangères - Sputnik Afrique, 1920, 08.11.2021
S'abonnerTelegram
Face aux violations du cessez-le-feu au Donbass qui préoccupent des pays européens, le chef de la CIA a souligné l’importance de respecter les accords de Minsk et le statut spécial du Donbass, a déclaré Sergueï Lavrov pour qui les États-Unis pourraient pousser Kiev à en faire ainsi pour qu’une solution à la crise ukrainienne soit trouvée.
Lors de sa visite à Moscou, le directeur de la CIA William Burns a confirmé l'importance de respecter les accords de Minsk sur la normalisation de la situation dans l'Est ukrainien et de respecter le statut spécial du Donbass, a déclaré ce 8 novembre le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors d'une conférence de presse.

"Lors de la réunion des Présidents Poutine et Biden à Genève en juin, et lors des récentes visites de la sous-secrétaire d'État américaine Victoria Nuland et du directeur de la CIA Burns, qui se sont entretenus avec les dirigeants russes, tant le Président américain que ses administrés ont directement confirmé la nécessité de respecter les accords de Minsk, y compris le statut spécial du Donbass", a exposé Sergueï Lavrov.

Bien que ces accords prévoient notamment un cessez-le-feu au Donbass, des violations sont régulièrement signalées. Ainsi, les bureaux de la République autoproclamée de Donetsk au Centre conjoint de contrôle et de coordination du cessez-le-feu ont fait part ce 8 novembre de cinq cas de violation par les forces de sécurité ukrainiennes au cours des dernières 24 heures.
Le porte-parole de la délégation de la République autoproclamée de Donetsk au sein du groupe de contact, Vladislav Moskovski, considère ce lundi sur sa chaîne Telegram que Kiev s'est attaché à provoquer une escalade du conflit dans la région, ayant perdu tout intérêt dans les négociations pour régler le conflit dans le Donbass.

Y a-t-il une solution pacifique à la crise ukrainienne?

Des pays européens se disent préoccupés par ces violations du cessez-le-feu au Donbass. C’est notamment le cas de l’Allemagne qui assure "travailler, comme auparavant, intensément pour qu'une réunion des ministres des Affaires étrangères au format Normandie ait lieu".
Selon la porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères Andrea Sasse, les parties française, allemande et ukrainienne sont "prêtes pour une réunion".
Mais jusqu'à présent, aucune nouvelle date n'a été discutée, a déclaré ce lundi le ministre russe des Affaires étrangères qui a rappelé qu'auparavant, Paris avait proposé de tenir une réunion le 11 novembre, mais Moscou ne juge pas opportun de tenir de telles consultations sans comprendre à quel point la réunion sera significative.
Sergueï Lavrov estime qu’une solution à la crise ukrainienne pourrait être trouvée si les États-Unis expliquent à Kiev la position de Washington et du Conseil de sécurité de l'Onu sur la nécessité de respecter les accords de Minsk.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала